2023-11-30T18:45:58Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/pirmil-les-isles/Visuel%20A4%20(02)%c2%a9CIF%20-%20Atelier%20du%20Rouget%20Simon%20Teyssou%20-%20Atelier%20Belenfant-Daubas.jpg

Pirmil-Les Isles : le visage du futur quartier de la Basse-Île se dévoile

Actualités Publié le 30 novembre 2023

Premier secteur à se transformer dans le cadre du projet urbain Pirmil-Les Isles, la Basse-Île sera demain un quartier d’habitation et de bureaux doté d’une piscine olympique métropolitaine. Les esquisses des premiers îlots ont été dévoilées jeudi 30 novembre par les élus.

Le groupe CIF, associé à l’Atelier du Rouget Simon Teyssou & Associés et l’Atelier Belenfant Daubas, du porte un programme de 121 logements : 51 libres, 42 en bail réel solidaire, 28 sociaux. Le projet se compose d’immeubles organisés autour d’une cour arborée et d’immeubles bas intégrant des patios végétalisés. Crédit : CIF – Atelier du Rouget Simon Teyssou & Associés – Atelier Belenfant Daubas.
Le groupe CIF, associé à l’Atelier du Rouget Simon Teyssou & Associés et l’Atelier Belenfant Daubas, du porte un programme de 121 logements : 51 libres, 42 en bail réel solidaire, 28 sociaux. Le projet se compose d’immeubles organisés autour d’une cour arborée et d’immeubles bas intégrant des patios végétalisés. © CIF – Atelier du Rouget Simon Teyssou & Associés – Atelier Belenfant Daubas.

3300 logements, 100 000 m² de bureaux, des commerces et des équipements publics… À cheval sur Nantes et Rezé, la Zone d’aménagement concertée (Zac) Pirmil-Les Isles fait partie des cinq grands projets urbains qui vont redessiner la ville de demain autour de la Loire. Le secteur de la Basse-Île est le premier à entamer sa mue. La construction des 450 premiers logements débutera fin 2025 sur le site des anciens abattoirs, occupé pendant 5 ans par la friche culturelle Transfert. « Ce projet est à la fois une chance car le foncier manque partout et les besoins de logements sont nombreux mais c’est également un défi face aux enjeux sociétaux : le changement climatique, les inégalités sociales et le vieillissement de la population, souligne Agnès Bourgeais, maire de Rezé. Cet urbanisme doit permettre des modes de vie moins consommateurs de ressources mais aussi offrir de nouvelles opportunités de logements aux plus démunis avec un objectif de 30 % de logements sociaux. »

Cet automne 2023 marque une avancée significative avec la désignation des groupements en charge de la conception et de la réalisation des cinq premiers îlots, sélectionnés dans le cadre de la consultation lancée en juin 2022.

Des logements accessibles à tous

Le groupe Aethica, associé aux agences d’architecture Hardel Le Bihan et Moonwalklocal, prévoit la construction d’un immeuble de 88 logements dont 63 en accession libre et 25 logements sociaux. Ce bâtiment en R+11 proposera des logements en gradins, offrant différentes orientations et vues, et des espaces extérieurs généreux. Crédit : Aethica-Hardel Le Bihan-Moonwalklocal.
Le groupe Aethica, associé aux agences d’architecture Hardel Le Bihan et Moonwalklocal, prévoit la construction d’un immeuble de 88 logements dont 63 en accession libre et 25 logements sociaux. Ce bâtiment en R+11 proposera des logements en gradins, offrant différentes orientations et vues, et des espaces extérieurs généreux. © Aethica-Hardel Le Bihan-Moonwalklocal.

Les trois premiers îlots - Aethica, Quartus - Galeo - accueilleront 261 logements, dont 184 logements en accession libre et 77 logements sociaux. Les deux derniers îlots intégreront des logements en bail réel solidaire (BRS). Ce dispositif innovant, déployé ces derniers mois à Nantes, permet à des ménages modestes de devenir propriétaires en achetant les murs de leurs logements sans supporter le coût du foncier.

Associé à Boris Bouchet Architectes et l’Atelier Georges, le groupe Quartus porte un programme de 90 logements dont 67 libres et 23 sociaux et un restaurant en rez-de-chaussée. Ce projet s’articule autour d’une cour centrale et d’un jardin qui forme un écosystème avec l’îlot voisin, intégrant les arbres existants. Crédit : Quartus - Boris Bouchet Architectes - Atelier Georges.
Associé à Boris Bouchet Architectes et l’Atelier Georges, le groupe Quartus porte un programme de 90 logements dont 67 libres et 23 sociaux et un restaurant en rez-de-chaussée. Ce projet s’articule autour d’une cour centrale et d’un jardin qui forme un écosystème avec l’îlot voisin, intégrant les arbres existants. © Quartus - Boris Bouchet Architectes - Atelier Georges.

Le programme du groupe CIF comprendra 121 logements, dont 51 en accession libre, 42 en accession abordable via le bail réel solidaire et 28 locatifs sociaux. CISN Immobilier proposera également 67 logements, dont 43 libres et 33 en BRS.

Le projet du promoteur Galeo et de MFa rassemble trois bâtiments autour d’un jardin unique. Le programme comprendra 83 logements - 54 libres, 29 sociaux -, un espace appropriable par les habitants du quartier et une activité tertiaire en rez-de-chaussée. Crédit : Galeo - 2 PMA - MFA.
Le projet du promoteur Galeo et de MFa rassemble trois bâtiments autour d’un jardin unique. Le programme comprendra 83 logements - 54 libres, 29 sociaux -, un espace appropriable par les habitants du quartier et une activité tertiaire en rez-de-chaussée. © Galeo - 2 PMA - MFA.

Un sixième îlot, situé au pied du pont des Trois-Continents et à droite du futur parc fluvial des Isles, accueillera 99 logements libres portés par SOGIMMO et ETPO Immobilier. Les bâtiments, allant du R+2 au R+10, offriront des vues directes sur la Loire.

Un sixième îlot, situé au pied du pont des Trois-Continents, 99 logements portés par SOGIMMO et ETPO Immobilier. Les bâtiments, allant du R+2 au R+10, offriront des vues directes sur la Loire. © SOGIMMO - ETPO Immobilier - Éric Lapierre.
© SOGIMMO - ETPO Immobilier - Éric Lapierre.

Une construction vertueuse

« Sur ce projet, les procédés de construction ont été complètement revus, souligne Pascal Pras, vice-président de Nantes Métropole en charge de l’habitat, des projets urbains et de l’urbanisme durable. Nous avons rencontré plus de 150 acteurs de la construction pour travailler sur de nouveaux procédés : le bois mais aussi les matériaux isolants comme la paille et le chanvre. L’objectif est également d’aller davantage vers le réemploi. » Les filières régionales du bois, du chanvre, de la paille et de la terre ont été mobilisées dans le cadre de la consultation. « Quartus a beaucoup travaillé sur le sourçage des matériaux pour privilégier le local avec des rez-de-chaussée en pierre et des façades en ossature bois, isolées en paille, et revêtues d’enduit. L’enduit est directement appliqué sur les bottes de paille, indique Matthias Trouillaud, responsable d’opérations chez Nantes Métropole Aménagement. Cette proposition innovante pourrait être stratégique pour la filière paille. Certains procédés sont inédits ou utilisés jusque-là de façon marginale. L’objectif est de pouvoir ensuite massifier leur utilisation. » Le projet d’Aethica prévoit le réemploi de bardages métalliques sur l’immeuble en R+11. Le programme de Galeo doit également réutiliser des bardages agricoles, très présents sur le territoire. « L’écriture des façades a été travaillée en fonction des caractéristiques de ces bardages », souligne Matthias Trouillaud.

CISN Immobilier, en lien avec Bond Society et l’Atelier Desmichelle, proposera 67 logements, dont 34 libres et 33 en bail réel solidaire, et un espace appropriable par les habitants du quartier en association syndicale libre. Crédit : CISN - Bond Society - Atelier Desmichelle.
CISN Immobilier, en lien avec Bond Society et l’Atelier Desmichelle, proposera 67 logements, dont 34 libres et 33 en bail réel solidaire, et un espace appropriable par les habitants du quartier en association syndicale libre. © CISN - Bond Society - Atelier Desmichelle.

Pour tenir ses ambitions environnementales, le projet urbain Pirmil-Les Isles fait la part belle aux mobilités actives. Pas de parking souterrain pour chaque résidence mais un parking mutualisé de 620 places pour l’ensemble des habitants, usagers et visiteurs. Il sera associé à un espace de services, utile pour la vie de quartier. Les nouveaux immeubles ont été travaillés pour être « vélo compatibles ». Le programme de Galeo intègre par exemple une vaste halle vélo en rez-de-chaussée.

Une piscine olympique en 2028

Une piscine olympique métropolitaine, attendue pour fin 2028, comprendra un bassin olympique de 50 mètres et un bassin de 25 mètres. « Cet équipement répondra aux besoins des nageurs de haut niveau mais sera aussi ouvert sur le territoire avec l’accueil de scolaires et d’associations sportives qui manquent parfois de lignes d’eau », rappelle Ali Rebouh, vice-président de Nantes Métropole délégué aux équipements sportifs métropolitains. Nantes Métropole, maître d’ouvrage, a lancé un concours pour désigner l’équipe de conception de la piscine. Parmi les 42 dossiers de candidature déposés, 4 équipes - Atelier Po&Po (Paris), ANMA architectes urbanistes (Paris), BVL architecture (Paris), cabinet associé à BBM Architectes (Nantes), Guervilly Mauffret architecture (Saint Brieuc) - ont été désignées pour travailler sur une esquisse. Le projet lauréat sera désigné en 2024.

Plantation massive d’arbres, faible impact carbone des constructions, immeubles « vélo compatibles »… Pascal Pras, vice-présidente de Nantes Métropole, et Agnès Bourget, maire de Rezé ont présenté les premières esquisses du nouveau quartier Pirmil-Les-Isles, en présence des architectes retenus. © Ludovic Failler
Plantation massive d’arbres, faible impact carbone des constructions, immeubles « vélo compatibles »… Pascal Pras, vice-présidente de Nantes Métropole, et Agnès Bourget, maire de Rezé ont présenté les premières esquisses du nouveau quartier Pirmil-Les-Isles, en présence des architectes retenus, jeudi 30 novembre 2023. © Ludovic Failler