2019-07-10T16:34:23Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/attractivite-tourisme/belvederes/1belved675.jpg

Actualités Publié le 10 juillet 2019

7 points de vue uniques sur la Loire et le Jardin extraordinaire

La Promenade des belvédères est ouverte à Chantenay ! Ce parcours piéton, qui s’étire de Lusançay à la butte Sainte-Anne, invite à prendre de la hauteur pour profiter de très beaux panoramas sur la Loire et le Jardin extraordinaire.

« Wahouh, c’est impressionnant » ! Samedi 29 juin, les Nantais ont découvert avec enthousiasme la nouvelle promenade des belvédères. Ce parcours piéton, qui longe la carrière Miséry en surplomb du Jardin extraordinaire, tire partie du relief pour offrir des vues étonnantes sur la Loire, le centre-ville, l’île de Nantes, jusqu’à Trentemoult et Rezé. « Ce site a toujours été un endroit magique de Nantes, mais il était méconnu. Cette promenade révèle les lieux en les mettant en valeur», expliquent Alain Robert, adjoint au maire de Nantes chargé de l’urbanisme et Abbassia Hakem, adjointe de quartier Bellevue-Chantenay.

De la rue de l’Hermitage et l’esplanade Jean-Bruneau à l’est, jusqu’à Lusançay à l’ouest, la balade compte sept points de vue au total, dont quatre créés de toutes pièces.

Belvédère Jean Bruneau. L’esplanade dédiée au peintre et dessinateur nantais Jean-Bruneau a été entièrement rénovée. Les 500 000 visiteurs qui gravissent chaque année la rue de l’Hermitage pour profiter de la vue et des statues  de Jules Verne enfant peuvent désormais se poser sur de grand banc en bois, à l’ombre des pins.
Belvédère Jean Bruneau. L’esplanade dédiée au peintre et dessinateur nantais Jean-Bruneau a été entièrement rénovée. Les 500 000 visiteurs qui gravissent chaque année la rue de l’Hermitage pour profiter de la vue et des statues de Jules Verne enfant peuvent désormais se poser sur de grand banc en bois, à l’ombre des pins.
Belvédère Sainte-Anne. Le petit square, qui frôle l’escalier de la butte Sainte-Anne et ses 121 marches, a été réaménagé et rendu plus accessible pour offrir un point de vie paisible sur la Loire. On s’attarde ainsi auprès des Sophoras, arbres étranges aux troncs tortueux dont le feuillage offre ombrage et intimité.
Belvédère Sainte-Anne. Le petit square, qui frôle l’escalier de la butte Sainte-Anne et ses 121 marches, a été réaménagé et rendu plus accessible pour offrir un point de vie paisible sur la Loire. On s’attarde ainsi auprès des Sophoras, arbres étranges aux troncs tortueux dont le feuillage offre ombrage et intimité.
Belvédère de l’Hermitage. Spectaculaire, le belvédère dessiné par l’artiste japonais Tadashi Kawamata a ouvert ses portes samedi 6 juillet pour le lancement du Voyage à Nantes 2019. Conçu comme un grand nid en bois accroché à la falaise, il sera accessible par une passerelle étroite entourée de hautes palissades, avant de déboucher sur une large plateforme, suspendue à près de 20 mètres au-dessus du sol.
Belvédère de l’Hermitage. Spectaculaire, le belvédère dessiné par l’artiste japonais Tadashi Kawamata a ouvert ses portes samedi 6 juillet pour le lancement du Voyage à Nantes 2019. Conçu comme un grand nid en bois accroché à la falaise, il sera accessible par une passerelle étroite entourée de hautes palissades, avant de déboucher sur une large plateforme, suspendue à près de 20 mètres au-dessus du sol.
Belvédère des Rêveries. Le long banc en bois de cette passerelle-pergola,  posée au-dessus du vide derrière l’école des Garennes, invite à rêver. Demain, on pourra venir y contempler l’Arbre aux hérons, ses jardins suspendus s’étirant sur 22 branches et son bestiaire d’animaux mécaniques. En attendant, on profite de beaux panoramas sur la Loire, le Hangar à bananes, Trentemoult. © Karoll Petit
Belvédère des Rêveries. Le long banc en bois de cette passerelle-pergola, posée au-dessus du vide derrière l’école des Garennes, invite à rêver. Demain, on pourra venir y contempler l’Arbre aux hérons, ses jardins suspendus s’étirant sur 22 branches et son bestiaire d’animaux mécaniques. En attendant, on profite de beaux panoramas sur la Loire, le Hangar à bananes, Trentemoult. © Karoll Petit
Belvédère du Phare de la Loire.  Le dernier des 7 belvédères sera aménagé en 2020 sur la guérite du square Maurice-Schowb. Il permettra de rejoindre le Jardin extraordinaire, via un escalier en acier conçu par le directeur artistique des Machines de l’île, François Delarozière. Avec 26 mètres de dénivelé, cette œuvre monumentale qui cheminera le long du front rocheux promet quelques frissons ! © Karoll Petit
Belvédère du Phare de la Loire. Le dernier des 7 belvédères sera aménagé en 2020 sur la guérite du square Maurice-Schowb. Il permettra de rejoindre le Jardin extraordinaire, via un escalier en acier conçu par le directeur artistique des Machines de l’île, François Delarozière. Avec 26 mètres de dénivelé, cette œuvre monumentale qui cheminera le long du front rocheux promet quelques frissons ! © Karoll Petit.
Belvédère de Lusançay. À l’emplacement de l’ancienne terrasse du château de Lusançay, la circulation a été supprimée et une dalle surélevée a été créée pour permettre aux enfants et aux personnes en fauteuil roulant de profiter d’une vue dégagée sur la Loire, l’ancienne minoterie des Grands Moulins de Loire et la Maison Radieuse à Rezé. © Karoll Petit.
Belvédère de Lusançay. À l’emplacement de l’ancienne terrasse du château de Lusançay, la circulation a été supprimée et une dalle surélevée a été créée pour permettre aux enfants et aux personnes en fauteuil roulant de profiter d’une vue dégagée sur la Loire, l’ancienne minoterie des Grands Moulins de Loire et la Maison Radieuse à Rezé. © Karoll Petit.
Belvédère du Jardin extraordinaire. En contrebas du belvédère de Lusançay, un second belvédère, plus petit et romantique, permet d’admirer la partie ouest du Jardin extraordinaire, qui se dessine peu à peu. © Karoll Petit.
Belvédère du Jardin extraordinaire. En contrebas du belvédère de Lusançay, un second belvédère, plus petit et romantique, permet d’admirer la partie ouest du Jardin extraordinaire, qui se dessine peu à peu. © Karoll Petit.
Jardin extraordinaire. Végétaux à larges feuilles, plantes d’eau géantes et cascade déferlant entre les lierres… La partie ouest du 11e grand parc nantais dévoilera ses paysages inspirés des récits fantastiques  de Jules Verne à partir de la rentrée 2019. Mais c’est bien sûr l’Arbre aux hérons, implanté dans la partie est de la carrière, qui sera l’attraction phare du site. Ouverture prévue en 2023. © Phytolab.
Jardin extraordinaire. Végétaux à larges feuilles, plantes d’eau géantes et cascade déferlant entre les lierres… La partie ouest du 11e grand parc nantais dévoilera ses paysages inspirés des récits fantastiques de Jules Verne à partir de la rentrée 2019. Mais c’est bien sûr l’Arbre aux hérons, implanté dans la partie est de la carrière, qui sera l’attraction phare du site. Ouverture prévue en 2023. © Phytolab.

Le Belvédère de l'Hermitage a été inauguré lors de la Nuit du VAN. Découvrez en vidéo les étapes de la construction de cet ouvrage d'art hors norme, qui rejoint le parcours Estuaire :

Le parcours patrimonial des coteaux

Envie de prolonger la balade ? Découvrez le parcours des coteaux. Ce chemin de promenade se déploie sur les hauteurs de Chantenay du square Maurice-Schwob au Grand Bellevue, en reliant les points d’intérêt en surplomb de la Loire. Révélé par le projet urbain du Bas-Chantenay, ce parcours s’est enrichi grâce à un atelier citoyen qui a mobilisé une trentaine d’habitants entre 2017 et 2018. 152 « pépites », parfois insoupçonnées, ont été recensées et mises en récit à travers la saga fictive d’une famille du quartier. A découvrir à travers sept boucles de balade accessibles en visite libre en suivant les panneaux signalétiques ou en se connectant sur Nantes Patrimonia.

Ça peut vous intéresser