2019-07-15T16:13:04Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/la%20soufflerie/fase-675.jpg

Actualités Publié le 15 juillet 2019

La Soufflerie : la saison 2019-2020 en 6 lettres

Axée sur la voix, la Soufflerie programme une diversité de musiques à l’Auditorium, au Théâtre et à la Barakason, trois salles de Rezé ayant chacune son esthétique musicale. Son nouveau directeur, Cyril Jollard, lève le voile sur cette nouvelle saison.

Fase est le premier spectacle de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker
Fase est le premier spectacle de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker Photo: Herman Sorgeloos

P comme Pluridisciplinarité

Notre programmation explore les musiques d’hier et d’aujourd’hui, de la musique baroque aux musiques actuelles, mais va aussi s’ouvrir au théâtre et à la danse au sein de ses trois salles. Cette ouverture sur d’autres formes artistiques nous permettra de diversifier les propositions, d’enrichir les contenus de la programmation et d’aller à la rencontre de nouveaux publics. Nous sommes attentifs à présenter les nouvelles générations d’artistes qui mettent en mouvement la création contemporaine.

S comme Soutien

En 2019-2020, la Soufflerie s’engage plus fortement à aider les artistes à créer de nouveaux projets en mettant à leur disposition des moyens humains, techniques et financiers qui leur permettent de développer de nouvelles créations. Ce processus d’accompagnement invite le public à découvrir des spectacles en avant première, tout en permettant aux artistes de tisser des liens forts avec le territoire et ses habitants.

 P comme Partenariat

En développant des projets avec Angers Nantes Opéra, le lieu unique, le Grand T, Stereolux, Onyx, la Cité des Congrès, la Bouche d’Air ou le Centre chorégraphique national de Nantes ainsi que les structures culturelles associées aux réseaux Jazz en Phase ou à la Saison baroque, la Soufflerie renforce son ancrage dans la métropole et affirme son souhait de développer des projets collaboratifs qui privilégient  l’intelligence collective. 

A comme Aum Grand Ensemble

Ce groupe de 15 musiciens propose une musique très cinématographique, riche en émotions. Leurs influences prennent racine dans les messes de la Renaissance, dans les musiques ancestrales d’Asie autant que dans les ambiances méditatives de la musique de Mark Hollis  ou Morton Feldman. Pour ce concert, ils interprètent une œuvre basée sur une nouvelle de Fenando Pessoa. Le 9 octobre à l’Auditorium.

S comme Irmin Schmidt

Ce musicien culte a fondé le groupe allemand Can qui a révolutionné l’histoire du rock dans les années 60 en inventant le Krautrock, genre musical qui combine les influences du rock psychédélique, du jazz progressif et des expérimentations électroniques. Il sera présent  pour un récital seul au piano autour de son dernier album 5 Klavierstücke, qui rend hommage à Karl-Heinz Stockhausen dont il fut l’élève.
Le 11 décembre à l’Auditorium.

F comme Fase, Four Movements to the Music of Steve Reich

Ce premier spectacle de la chorégraphe Anne Teresa De Keersmaeker, créé en 1982, est devenu culte. Basés sur les œuvres du pionnier de la musique répétitive américaine Steve Reich, le duo et les solos sont un véritable écho à la structure de la musique : les gestes se répètent, s’entremêlent, se décalent pour offrir une œuvre unique d’épure minimaliste et d’intensité.
Les 5 et 6 mars à l’Auditorium.

Programme complet et billets en vente sur le site internet de La Soufflerie

Ça peut vous intéresser