2019-06-20T11:16:59Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/Conseil%20municipal/CM21062019/ecole675.jpg

Actualités Publié le 20 juin 2019

Ecoles : Nantes renforce son engagement en faveur de la transition énergétique

Le conseil municipal a voté le lancement du concours de maîtrise d’œuvre pour l’école Lucie Aubrac. A cette occasion, Myriam Naël, adjointe à l’éducation, a pu rappeler l’engagement de chaque projet en faveur de la transition énergétique.

ecole800.jpg

Le conseil municipal a voté aujourd’hui le lancement du concours de maîtrise d’oeuvre pour le groupe scolaire Lucie Aubrac. Aujourd’hui composé de 4 classes maternelles et de 8 classes élémentaires, l’école bénéficiera d’une extension de la maternelle, la création d’un restaurant mutualisé et d’une extension pour accueillir les locaux du Conservatoire. L’école gagnera 1600 m² de surface plancher et les classes de CP, CE1, REP et REP+ seront dédoublées. Ainsi, l’école comptera 8 classes de maternelles et 16 classes élémentaires. Le bâtiment sera équipe de panneaux voltaïque. La livraison est programmée en 2023.

Dans le cadre du schéma directeur, amorcé depuis 2017, Nantes poursuit la refonte massive de son patrimoine scolaire. Objectif ? Accueillir 2000 nouveaux écoliers d’ici 2024 dans des bâtiments écoresponsables de qualité. « Nous avançons avec confiance pour construire des écoles du XXIe siècle au service des enfants et des professionnels de l’éducation », a déclaré Myriam Naël, adjointe à l’éducation. Au programme: 6 nouvelles écoles et 21 rénovations sont attendues d’ici 2024 pour un budget total de 200 millions d'euros.  

Conçues dans une optique de faible consommation énergétique et d’une faible émission de carbone, les nouvelles écoles répondront au label E3C1. Un label très exigeant qui évalue les performances énergétiques du bâtiment en fonction de son orientation, du cycle de vie de ses matériaux de construction, de son utilisation des énergies renouvelables ou encore de ses émissions de gaz à effets de serres. En parallèle, les réhabilitations répondront au minimum à la charte RT2012 avec étiquette de consommation énergétique niveau A.

Des panneaux photovoltaïques et des toits végétalisés

Sur tous les projets, la possibilité d’installer des panneaux photovoltaïques ou une toiture végétalisée a été étudiée... et retenue dans une grande partie des cas, en fonction de l’intérêt de la configuration. « Nous travaillons sur des bâtiments construits à des périodes différentes, il nous faut donc composer avec toute la diversité de notre parc scolaire, a expliqué Myriam Naël.

Ainsi, les projets Gaston Serpette, Mutualité, Mellinet, Champ de Manoeuvre, Felloneau, Alain Fournier, Urbain le Verrier et Doulon Gohards seront équipés à la fois de panneaux et d’une toiture. Tandis que les projets Beaujoire, Coudray, Lucy Aubrac et Jacques Tati (dont les travaux se terminent) seront équipés de panneaux photovoltaïques. Ils permettront de couvrir jusqu’à 30 % de la consommation de chaque école.

Quartiers populaires, écoles : l'essentiel du conseil municipal