2020-11-06T11:57:17Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/services-administratifs/johanna%20rolland/mairedirecttel675.jpg

Actualités Publié le 06 novembre 2020

« La maire de Nantes en direct » : de nombreux appels pour Johanna Rolland

Une première session de « La maire de Nantes en direct » s’est déroulée jeudi 5 novembre : de nombreux Nantaises et Nantais ont souhaité joindre Johanna Rolland, qui répondait en personne à leurs questions.

Pendant plus d’une heure, la maire de Nantes a répondu en direct aux habitants.
Pendant plus d’une heure, la maire de Nantes a répondu en direct aux habitants.

Comment maintenir le lien avec les habitants quand la situation sanitaire et le reconfinement empêchent les rencontres en direct ? Comment toucher celles et ceux qui n’écrivent pas de mails ou ne sont pas sur les réseaux sociaux ? Le téléphone reste l’outil le plus indiqué. Afin de poursuivre le dialogue avec les habitants, Johanna Rolland, maire de Nantes, a souhaité mettre en place un rendez-vous téléphonique : « La maire de Nantes en direct ». Le premier rendez-vous, jeudi 5 novembre de 18h à 19h, a montré combien il était nécessaire de maintenir ce lien.

Pour l’occasion, la salle du bureau municipal, à l’hôtel de ville, s’est transformée en standard téléphonique : trois postes où arrivent les appels, et une assistante qui fait le lien avec la maire de Nantes, engagée pour une heure d’échanges en direct avec les Nantaises et les Nantais.

Il est tout juste 18h01 quand celle-ci prend un premier appel. Au bout du fil, une commerçante contrainte de fermer pendant le confinement. « Ce que je vous propose, c’est qu’on puisse vous accompagner auprès de la préfecture, qui vous dira si vous pouvez être considérée comme commerce essentiel », plaide la maire de Nantes, après avoir pris le temps qu’on lui expose la situation en détail. Les coordonnées de la commerçante ont été prises, pour des contacts ultérieurs.

Être maire, c’est être au service des gens, être en lien avec eux. Et quand on ne peut pas le faire comme habituellement, on doit trouver d’autres moyens.

Johanna Rolland, maire de Nantes.

Et les appels s’enchaînent, toutes les 5 minutes en moyenne. Un télétravailleur se demande comment il va payer le stationnement de sa voiture depuis qu’il doit rester à domicile : « Un vrai sujet, sur lequel mes équipes travaillent. Des annonces vont être faites dans les tout prochains jours », répond la maire. A 18h15, petite inquiétude dans la salle : le serveur téléphonique commence à saturer. « On a 73 personnes en même temps ! », lance un agent mobilisé pour l’accompagnement technique de la soirée. Très vite, un technicien intervient et la conversation se  poursuit sans encombre.

Cette fois, c’est la locataire d’un logement social qui s’inquiète de son relogement après un sinistre : un rendez-vous avec l’adjointe de quartier lui est fixé. Une personne arrivée en France en 2014 plaide pour plus de cours de français. Nuisances sonores, sécurité, déplacements, futur CHU… petits et grands sujets sont évoqués au fil des appels successifs. Jusqu’à cette collégienne de 14 ans, qui fait une demande en direct pour un stage dans le service communication de la Ville !

Ce premier marathon téléphonique s’achève, et Johanna Rolland aura répondu en personne à 14 appels. « Ce que je vois, ce sont trois types d’appels : un tiers sont liés à la situation de crise sanitaire, un autre tiers plutôt pour donner un point de vue – les gens ont envie de pouvoir exprimer des choses à leur maire ». Le dernier tiers « concerne des situations individuelles ».

L’expérience s’avère concluante : « Consacrer du temps comme ce soir est réellement utile. Dans cette période, il y a besoin de lien, d’être rassuré », conclut la maire de Nantes, qui promet de renouveler prochainement le rendez-vous « La maire de Nantes en direct ».

Ça peut vous intéresser