2020-12-11T11:55:13Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/sports/armel%20tripon/triponmaquette675.jpg

Actualités Publié le 11 décembre 2020

Armel Tripon et des écoliers nantais face à « l’Everest des mers »

Le marin a pris le départ du Vendée Globe le 8 novembre 2020, à bord du voilier l’Occitane en Provence, fabriqué à Chantenay. Une grande aventure que le Nantais partage avec des écoliers.

40 000 kilomètres autour du monde, plus de 70 jours de course en solitaire, sans assistance ni escale… Le dimanche 8 novembre aux Sables-d’Olonne, Armel Tripon a pris le départ du mythique Vendée Globe. Et dans les coulisses de cette préparation pour affronter « l’Everest des mers », « le Graal pour tous les coureurs au large », c’est toute une ville qui prend part à l’aventure et qui s’apprête à vibrer.

Le récit de cette belle histoire débute fin janvier 2020. Aux chantiers Black Pepper Yachts situés dans le Bas-Chantenay, le nouveau bébé du skipper né et domicilié à Nantes touche l’eau pour la première fois. Il s’agit d’un Imoca (classe de voiliers monocoques de 60 pieds, un peu plus de 18 mètres), aux foils (ailes) surélevés, baptisé l’Occitane en Provence. « En y construisant un tel voilier, on participe à la dynamique du nautisme à Nantes, à cette grande histoire qui est en train de renaître, explique Armel Tripon. On est tout simplement fier de pouvoir contribuer à y développer la filière nautique ».

400 écoliers nantais aux premières loges

Engagé, le sportif nantais, vainqueur de la Route du rhum en 2018, embarque, dans ce grand récit, des écoliers du réseau d’éducation prioritaire de la Ville de Nantes. L’an passé, 40 enfants de l’école Alain-Fournier de Bellevue avaient pu découvrir le bateau lors d’un chantier pédagogique.

Cette initiative, portée par l’association Neptune en lien avec la collectivité, se poursuit. Ce sont 400 élèves et leurs enseignants qui partagent cette aventure maritime au moyen d’un suivi de course et de correspondances régulières avec le marin. Toutes ces productions, écrites et sonores, trouveront, par la suite, une place sur l’espace public. « Nous avons envie de partager cette histoire avec le plus grand nombre. Quand on est enfant, il faut construire des rêves, développer son imaginaire, s’émerveiller, justifie Armel Tripon. Neptune a pour vocation de faire découvrir aux enfants des domaines, des endroits et des émotions nouvelles. » De nouveaux horizons s’ouvrent aussi pour le skipper nantais qui honore, à 45 ans, sa première participation au Vendée Globe.

Informations et suivi de course sur vendeeglobe.org

Damien Seguin, premier skipper handisport à participer au Vendée Globe


Le skipper nantais fait partie des 33 marins qui prennent le départ aux Sables-d'Olonne. A 41 ans, il a embarqué à bord de l'Imoca Groupe Apicil.

Ça peut vous intéresser