2021-04-09T14:37:58Z https://metropole.nantes.fr/files/images/dechet-proprete/proprete/petite-hollande-vignette.jpg

Actualités Publié le 09 avril 2021

Marché de la Petite Hollande : les commerçants équipés pour lutter contre l'envol des déchets plastiques

Afin de lutter contre l'envol des déchets plastiques sur la voirie et dans la Loire, la Ville de Nantes et Nantes Métropole mettent en place un nouveau plan d'action sur le marché de la Petite Hollande en distribuant aux commerçants des kits corbeilles adaptés.

130 kits corbeilles seront distribués aux commerçants du marché de la Petite Hollande.
130 kits corbeilles seront distribués aux commerçants du marché de la Petite Hollande.

Durant les trois premiers samedis d’avril, 130 kits corbeilles seront fournis sur le marché de la Petite Hollande. L’objectif de la démarche est d’accompagner les commerçants dans la gestion et la réduction des déchets plastiques et non alimentaires qui envahissent la place. 

Depuis 2018, des zones de tri sont mises en place aux abords du marché. Aujourd'hui, la démarche continue. Samedi 3 avril, dès 8 heures, s’est déroulée la première matinée de prévention. Hervé Fournier, conseiller municipal en charge des marchés, Mahel Coppey, vice-présidente de Nantes Métropole, déléguée aux déchets, Gildas Salaün, adjoint au maire chargé du commerce, ainsi que l’association Les Connexions étaient présents pour assurer la distribution des 40 premiers kits corbeilles.

Les services de nettoiement, de la direction des marchés et de la direction des déchets ont été mobilisés pour appliquer ce plan d’accompagnement. Les équipes sont chargées de déambuler dans les allées du marché afin d'informer sur les bonnes conditions d’utilisation des kits et de sensibiliser les usagers. Chaque commerçant est invité à installer un kit corbeille sur son stand pour y déposer ses déchets plastiques. Les clients peuvent aussi l'utiliser. 

A l'issue de ces trois semaines de sensibilisation, des sanctions seront prises en cas de non-respect des nouvelles mesures mises en place sur le marché. Jusqu'au mois de juin, une association et des médiateurs sont mobilisés pour accompagner les commerçants et visiteurs dans l’évolution des pratiques par rapport aux déchets d'emballages. 

Réduire, trier et valoriser les déchets 

En parallèle, les services de la Ville de Nantes et de Nantes Métropole poursuivent leur mobilisation sur la question du tri et de la collecte des déchets. Des groupes de travail sont organisés pour continuer à améliorer la gestion des déchets du marché de la Petite Hollande, et ainsi limiter leur volume. 

“Le vrai sujet sur les marchés alimentaires comme celui de la Petite Hollande, où l'on produit près de 5 tonnes de déchets sur un samedi, c'est de commencer par réduire les déchets, mieux les trier, et ensuite mieux les valoriser”, explique Mahel Coppey, vice-présidente en charge de Nantes Métropole déléguée aux déchets.

Afin d’optimiser ce mode de collecte, de traitement et le coût engendré pour chacun des flux, il est nécessaire de caractériser ces différents déchets (polystyrène, cartons, cagettes plastiques, cageots, putrescibles, films plastiques). Ainsi, une attention particulière est accordée au sujet des bio-déchets.