2023-10-12T18:05:29Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/Champ%20de%20Manoeuvre/Champ-de-Manoeuvre-nichoirs%20%c2%a9%20Jean-Dominique%20Billaud.jpg

Champ-de-Manœuvre, un nouveau quartier à découvrir le 14 octobre

Actualités Publié le 12 octobre 2023

Cet ancien terrain militaire, à la limite de Nantes et Carquefou, a entamé sa reconversion.  Près de 200 habitants y ont déjà posé leurs valises. Le temps festif organisé samedi pour les accueillir est l’occasion d’explorer ce quartier très nature qui se dessinera progressivement jusqu’en 2032.

165 logements ont déjà été construits sur ce nouveau quartier à l’est de Nantes, à l’image de la résidence Nidéa, réalisée par Bohuon Bertic Architectes pour Nantes Métropole Habitat. © Jean-Félix Fayolle
165 logements ont déjà été construits sur ce nouveau quartier à l’est de Nantes, à l’image de la résidence Nidéa, réalisée par Bohuon Bertic Architectes pour Nantes Métropole Habitat. © Jean-Félix Fayolle

Jusque dans les années 1990, le Champ-de-Manœuvre était un terrain d’entraînement militaire. Dépolluée, rachetée par Nantes Métropole, cette enclave verte se transforme progressivement en un véritable quartier… Les travaux, lancés en 2018, ont déjà fait sortir de terre plusieurs programmes immobiliers, et une école. 165 logements sont livrés et 190 autres sortent de terre. « Avec l’installation des premiers habitants et de leurs familles, le quartier commence à prendre vie, observe Emmanuelle Duret chez Nantes Métropole Aménagement, la société publique chargée de l’urbanisation du secteur. Des joggeurs, des promeneurs et des habitants des alentours profitent aussi des sentiers que nous avons ouverts pour traverser le bois sauvage. »

Un square, avec des jeux en bois et une fontaine à eau, a été aménagé près de l’école. © Jean-Dominique Billaud
Un square, avec des jeux en bois et une fontaine à eau, a été aménagé près de l’école. © Jean-Dominique Billaud

Cet environnement verdoyant est l’un des principaux attrait du quartier. « Nous sommes en pleine nature, entourés d’arbres. Mon conjoint a même vu une biche un matin, il a cru rêver ! », apprécie Pascale Chagneau, qui a emménagé au printemps 2023 au rez-de-chaussée de la résidence Nidéa de Nantes Métropole Habitat. En s’installant ici, après 40 ans passés à la Bottière, la retraitée n’a pas pour autant renoncé aux commodités de la ville : « Bien sûr, il y a des travaux tout autour, mais le bourg de Saint-Joseph-de-Porterie et à 5 minutes à pied et le chronobus C6 nous conduit directement dans le centre-ville. Un vrai luxe ! ».

Une école, une square et bientôt deux commerces

Comme Pascale, près de 200 habitants ont déjà posé leurs valises au Champ-de-Manœuvre. En 2024, ils seront entre 600 et 700 à y vivre. Pour accompagner leur installation, la route de Carquefou fait progressivement peau neuve, et un large cour arboré a été dessiné jusqu’à l’école Germaine-Tillion.

En septembre, l’école Germaine-Tillion a effectué sa vraie rentrée avec l’arrivée des premiers enfants du nouveau quartier. © Jean-Dominique Billaud
En septembre, l’école Germaine-Tillion a effectué sa vraie rentrée avec l’arrivée des premiers enfants du nouveau quartier. © Jean-Dominique Billaud

Ouvert en novembre 2022 pour accueillir six classes de la Beaujoire, le temps des travaux dans leur école, le nouvel établissement a effectué sa véritable rentrée en septembre, avec l’arrivée des enfants du Champ-de-Manœuvre. Équipé d’un centre de loisirs et d’une salle sportive polyvalente ouverte aux associations, ce groupe scolaire à énergie positive répond aux exigences de sobriété voulues par la Ville de Nantes pour l’ensemble du quartier : ossature bois, isolant en paille, chaudière à bois et panneaux solaires…

Un square, avec des jeux en bois et une fontaine à eau, a été aménagé juste à côté. Niché à l’ombre d’anciens vieux arbres préservés, il a très vite été adopté par les enfants. 24 parcelles de jardins familiaux viendront s’y accoler en 2024. Des tables de pique-nique seront aussi installées pour que les promeneurs puissent aussi profiter de ce parc potager. Pour développer la vie de quartier, deux commerces de proximité s’implanteront prochainement le long du cour, ainsi qu’un cabinet de professionnels de la parentalité (pédiatre, sage-femme, spécialistes de la petite enfance).

La nature au cœur du projet

D’ici à 2032, près de 2000 logements seront construits sur le quartier, dont 25 % de logements locatifs sociaux, 30 % en accession abordable et 45 % en accession libre. Le projet, confié aux équipes d’Ateliers 2/3/4/ (urbanistes), Georges (architectes et paysagistes), Artélia (études techniques) et Urban-Eco (écologue), fait la part belle à l’environnement. Près de la moitié du site (23 hectares sur 50 au total) restera à l’état naturel.

De nombreuses mesures de protection des espaces naturels ont été mise en place pour préserver notamment le bois sauvage, où des nichoirs à chauve-souris ont été installés. © Jean-Dominique Billaud
De nombreuses mesures de protection des espaces naturels ont été mise en place pour préserver notamment le bois sauvage, où des nichoirs à chauve-souris ont été installés. © Jean-Dominique Billaud

« La nature est inscrite dans l’ADN du projet Champ-de-Manœuvre, explique Thomas Quéro, adjoint au maire en charge de la forme de la ville, de l’urbanisme durable et des projets urbains. Un écologue nous accompagne pour trouver le bon équilibre entre les espaces naturels et les zones d’habitat, indispensables pour répondre aux besoins dans un contexte de crise du logement. » Sur ses recommandations, les plans de certains immeubles ont été modifiés pour conserver les arbres, des zones humides ont été restaurées, avec notamment la création d’une digue et le curage des mares, propices au retour de tout un écosystème de plantes marécageuses… Des nichoirs à chauve-souris ont également été installés dans le bois sauvage – boisement naturel essentiel au développement de la biodiversité sur le site -  et les branches mortes sont conservées sur le sol pour servir de gîtes aux insectes. « Les premiers résultats sont positifs, assure l’élu. Les inventaires menés depuis 2020 montrent que les secteurs d’intérêt écologique sont maintenus. Les aménagements ont même créé de nouveaux habitats (haies, etc.) bénéfiques pour la faune. Ces espaces de nature sont aussi des lieux de respiration pour les habitants. Ils apportent de l’ombre et de la fraîcheur, indispensables face au réchauffement climatique. »

Un temps festif pour découvrir le quartier

Un temps festif, gratuit et ouvert à toutes et tous, est proposé samedi 14 octobre de 12 h à 17 h sur le cours Jeanne-Allain, pour découvrir le quartier et échanger sur les projets. Au programme : visites du site, exposition, animations ludiques, sportives ou autour de la nature, sans oublier un concert et une restauration proposée avec la participation des commerçants de Saint-Joseph-de-Porterie.
Le programme détaillé en PDF