2020-01-07T12:29:28Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/Citadelles/citadelles-dossier-675.jpg

Accueillir les femmes victimes de violences avec Citad’elles

Sur le territoire de la métropole nantaise, on estime que 24 500 femmes subissent des violences dans le couple, la famille, à l’école, au travail ou dans l’espace public. Pour permettre une aide et un accompagnement des femmes victimes et de leurs enfants, Nantes ouvre un lieu d’aide et d’accompagnement regroupant plusieurs services, Citad’elles.

Citad'elles, lieu d'accueil et de ressources pour les femmes victimes de violences
Citad'elles, lieu d'accueil et de ressources pour les femmes victimes de violences

En France en 2018, une femme a été tuée tous les trois jours par son partenaire ou ex-partenaire. Sur le territoire de Nantes Métropole, on estime que 24 500 femmes subissent des violences dans le couple, la famille, à l’école, au travail ou dans l’espace public. Pour faire face à ce dramatique fait de société, Citad’elles a ouvert ses portes le 25 novembre 2019, au 8, boulevard Vincent-Gâche sur l’Île de Nantes.

Une équipe pluridisciplinaire intervient au quotidien

Ouvert 24h sur 24 et 7 jours sur 7, Citad’elles est un lieu chaleureux et sécurisé.
Innovant par son approche pluridisciplinaire, il permet, sans rendez-vous, à toutes les femmes (majeures) victimes de violences et à leurs enfants covictimes de se réfugier, s’informer et se reconstruire grâce au soutien d’une équipe composée de personnes formées à l’écoute et à l’accompagnement des femmes victimes de violences : psychologues, travailleuses sociales, juristes, infirmières, psychiatres, sages-femmes, éducatrices spécialisées, policiers, gendarmes et avocats interviennent. Il est même possible de déposer plainte au sein même du centre.

À son arrivée, pour éviter d’avoir à confier son histoire, parfois très intime, à 10 personnes différentes, la femme est prise en charge par un seul interlocuteur privilégié, la coordinatrice de parcours, qui pourra ensuite l’aiguiller vers les différents professionnels du centre. Tout a été pensé pour simplifier les démarches de la victime sans qu’elle ait besoin de parcourir toute la ville.

Aïcha Bassal, adjointe à l’égalité à la Ville de Nantes

Citad’elles met différents espaces à disposition : une salle de repos, une pièce de jeux pour les enfants ou encore une salle polyvalente pour de nombreuses activités, comme des groupes de paroles. Trois logements sécurisés sont également proposés pour mettre en sécurité les femmes et leurs enfants de manière temporaire.

Acteurs associatifs et institutionnels main dans la main

Imaginé par un regroupement de quatre associations (SOlidarité femmeS Loire-Atlantique, SOS Inceste et Violences Sexuelles, L’Oasis et Question Confiance), puis porté par la Ville de Nantes, Citad’elles est aujourd’hui un projet qui regroupe différents acteurs associatifs et institutionnels, comme le Département de Loire-Atlantique, l’Agence Régionale de Santé, la Caisse d’Allocations familiales ou encore le Barreau de Nantes.

Au total, le projet aura nécessité un investissement de 1,8 millions d’euros et 1,8 millions d’euros de frais de fonctionnement.

Les chiffres clés en 2018

24 500 femmes subissent des violences dans le couple, la famille, à l'école, au travail ou dans l'espace public sur le territoire de Nantes Métropole

1000 appels ont été passés, depuis la Loire-Atlantique, à la plateforme téléphonique 3919

2 féminicides sont à déplorer en Loire-Atlantique

Citad'elles

Citad'elles
8, boulevard Vincent-Gâche
44200 Nantes
Tél. : 02 40 41 51 51
contact@nantescitadelles.fr
nantescitadelles.fr

Les femmes victimes de violences et leurs enfants peuvent y trouver une écoute et un accompagnement gratuit, sans rendez-vous, 7j/7 et 24h/24.

Ça peut vous intéresser