2019-10-01T11:33:28Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/midi%20minuit/midi-minuit-poesie675.jpg

Actualités Publié le 01 octobre 2019

MidiMinuitPoésie : la 19e édition en 5 chapitres

Il se déroulera du 9 au 12 octobre dans toute la ville. Magali Brazil, directrice de la Maison de la Poésie de Nantes, donne les grandes orientations du festival mettant à l’honneur l’écrit, la musique et les arts visuels.

En 2018, la poésie s’est exposée durant quatre jours dans les jardins de Nantes, au Château des Ducs de Bretagne, à Cosmopolis et au lieu unique.
En 2018, la poésie s’est exposée durant quatre jours dans les jardins de Nantes, au Château des Ducs de Bretagne, à Cosmopolis et au lieu unique.

Des nourritures littéraires

« S’il y a cette année une thématique au festival, c’est la nourriture. Mercredi midi, nous investirons le restaurant social l’Interlude, boulevard des Belges, pour un déjeuner ponctué par les performances de Nicolas Richard, un comédien qui publie son premier texte en tant qu’auteur. Jeudi midi, il sera à l’école des Beaux-arts pour un projet participatif plus déjanté : "Papilles sonores, les expériences masticatoires". Le principe : proposer des mets au public et enregistrer leurs bruits de bouche, qui seront traités en direct par le musicien et poète japonais Tomomi Adachi. Le thème de l’alimentation sera aussi au cœur d’interventions au Musée d’arts le jeudi et à Cosmopolis le vendredi. »

Une installation monumentale à Graslin

« Tous les ans, nous intervenons sur l’espace public en écho avec le sous-titre du festival, "tentative de ralentissement du monde". L’idée est de proposer une halte, une pause artistique dans une ville où les gens vont vite. Cette année, la place Graslin accueillera une œuvre monumentale et poétique conçue par l’artiste indien Daku. Le principe : utiliser les rayons solaires pour projeter sur le sol un poème. Il sera signé Christophe Manon, un auteur que nous inviterons en novembre pour nos Poèmes en cavale. »

Un temps fort au lieu unique

« Samedi 12, de midi à minuit, nous proposons une succession de lectures d’auteurs, avec des formats multiples : lectures-performances, lectures-concerts… Les auteurs invités ont plutôt une démarche politique dans leur écriture. C’est vrai pour Emmanuel Adely. Olivia Rosenthal [qui présentera aussi son ouvrage "Éloge des bâtards" sur les réfugiés le matin à la librairie Les Bien-aimés] ; c’est vrai aussi pour Cédric Pigot et Magali Daniaux, qui abordent des sujets liés à l’écologie. J’attends particulièrement Jean-Baptiste Cabaud, qui traite des univers industriels et qui ouvrira cette journée du samedi, accompagné par le musicien électro David Champey. »

Des créations et un lieu inédit

« Le festival propose aux auteurs un espace de parole. Nous les invitons à écrire librement sur des questions d’actualité. Olivia Rosenthal, Emmanuel Adely et Pascale Petit, vont écrire un texte qu’ils liront le vendredi soir à Cosmopolis, avant d’échanger sur leur expérience d’écriture. Deux autres auteurs, Erell Latimier et Eric Pessan, vont travailler autour d’un objet céleste. Ils seront accueillis mercredi au Planétarium – un nouveau lieu pour nous – dans le cadre de la Fête de la science. Pendant qu’ils liront leur création, un expert proposera une navigation dans l’espace. »

Des talents locaux

« La programmation 2019 fait la part belle aux auteurs nantais. Outre Erell Latimier et Éric Pessan au Planétarium, nous aurons un éclairage sur la jeune revue littéraire « Bouclard » avec ses trois fondateurs, samedi 12 au lieu unique. Nous programmons aussi un projet participatif qui associe l’autrice sonore Aude Rabillon et le vidéaste Vincent Pouplard, "Poèmes hauts-parlants", qui sera diffusé en divers endroits durant le festival. »

Programme complet et infos pratiques sur le site de la Maison de la Poésie

Ça peut vous intéresser