2019-09-19T10:14:13Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/projet%20porterie/sjoporterie675.jpg

Actualités Publié le 19 septembre 2019

De nouveaux espaces publics s’esquissent à Erdre-Porterie

Les abords de l’église de Saint-Joseph de Porterie vont être repensés pour aménager une vraie place de marché et créer un espace piéton plus confortable. Des nouveautés sont également annoncées du côté du parc du Bois Hue !

Les trois places ceinturant l’église de Sain-Jo vont faire peau neuve en 2021. © Julien Gazeau.
Les trois places ceinturant l’église de Sain-Jo vont faire peau neuve en 2021. © Julien Gazeau.

Après plusieurs mois de réflexion avec les habitants et les commerçants (visites, ateliers, tables rondes, questionnaire), l’équipe d’urbanistes Base et Rio a présenté l’esquisse des futurs espaces publics du centre-bourg de Saint-Joseph de Porterie, mardi 17 septembre. « Il s’agit d’un avant-projet», précise Émilie Jeanniot à Nantes Métropole Aménagement, la société publique en charge du projet Erdre Porterie. « Ces principes d’aménagement nécessitent à présent d’être éprouvés techniquement ». Le coup d’envoi des travaux est envisagé en 2021, pour que la livraison du centre-bourg rénové coïncide avec celle du nouveau centre commercial. En construction à l’angle de la route de Saint-Joseph de Porterie et la rue Barbara, ce dernier ouvrira en 2022.

« L’arrivée de ce supermarché et d’une douzaine de commerces sur le bourg ouest va dynamiser l’offre commerciale du quartier et favoriser le commerce de proximité, déjà bien présent dans le centre-bourg », assure Alain Robert, adjoint au maire de Nantes chargé du commerce et de l’urbanisme. Pour faciliter le lien entre ces deux polarités et greffer le nouveau quartier sur le village historique de Saint-Jo, les urbanistes font trois propositions, enrichies par les contributions citoyennes :

sjoporterieperimetre800.jpg

1 Rénover les places ceinturant l’église

 « Saint-Jo a conservé un esprit de village, très attractif à proximité de l’Erdre. Mais il connaît aussi les problèmes des faubourgs, notamment une circulation importante », observe Franck Poirier, urbaniste-paysagiste de l’agence BASE. « La voiture est omniprésente et l’église fonctionne un peu comme un rond-point ». L’enjeu est de diminuer le flux de véhicules, tout en maintenant suffisamment de places de stationnement pour les commerces, afin de mettre l’église en valeur, créer des espaces piétons et vélos généreux et sécuriser l’accès à l’école. Le scénario retenu à l’issue de la concertation prévoit de resserrer le parking sous les platanes de la place des Tonneliers pour dégager un vrai parvis piéton, pavé en pierres naturelles, devant l’église et la place Dollier de Casson. « Le marché pourrait s’y tenir dans un environnement plus adapté et confortable », suggère Alain Robert. Place Potiron, les urbanistes veulent élargir les trottoirs, créer un parvis piéton devant l'école Saint-Yves et une terrasse plus généreuse devant le café. Autre changement à l’étude : la mise en place de voies apaisées à sens unique pour fluidifier la circulation automobile, rue du Bêle vers la route de Saint-Jo, et de la place Potiron à la rue du Cépage. Le projet prévoit également l'implantation de nouveaux bancs et arceaux vélos, avec plus de végétal. Sur les 32 arbres existants, 28 sont conservés et 9 arbres plantés. Objectif : façonner un cœur de quartier vivant, convivial et attractif.

2. Réhabiliter trois rues

La route de Saint-Joseph de Porterie, la rue du Bêle et la rue de Port la Blanche vont  faire leur mue pour faciliter les traversées entre le centre-bourg et le nouveau quartier. Route de Saint-Jo, le premier objectif est d'apaiser la circulation en réduisant la voirie au profit des trottoirs et de nouvelles continuités cyclables. Un plateau piétonnier sera également créé de la maison de quartier jusqu'à l'école Saint-Yves, et une lisière plantée au bord des trottoirs afin d'éviter le stationnement sauvage. Rue du Bêle, les aménagements s'articuleront avec les places à proximité : trottoirs élargis, marquage au sol pour les vélos, traversées piétonnes, etc. De nouveaux parcours piétons seront également créés rue de Port la Blanche, avec un large trottoir le long du mur en pierre de la Conardière. Un square ombragé trouvera place le long de la rue des Grands Patis. Selon les souhaits exprimés lors de la concertation, il abritera aire de jeux, terrain de pétanque, table de ping-pong et nichoir à hirondelles.« Un quartier à vivre, ce sont bien sûr des logements mais aussi des espaces publics de qualité, des lieux de partage et de convivialité », souligne Catherine Piau, adjointe du quartier Nantes Erdre.

sjoporterieboishue800.jpg

3. Finaliser le Parc du Bois Hue

Lien nature entre la ville et l’Erdre, le parc du Bois Hue achèvera sa transformation fin 2021 début 2022. La partie centrale du château, datant du XVIIe siècle, a déjà été restaurée ainsi que les murs d’enceinte et le bassin. L’objectif est désormais de mettre en valeur le bois, tout en créant des lieux de détente et de loisirs. À l’issue de la concertation, différents espaces ont été intégrés au projet : un parvis d’entrée avec préau et tables de pique-nique, une enceinte en creux pour accueillir des spectacles, un petit square, un verger… Un partie de la forêt, lieu refuge pour la biodiversité, restera inaccessible. Des cheminements accessibles aux personnes à mobilité réduite seront créés pour traverser l’autre partie du bois, qui gagnera en épaisseur avec la plantation de 223 arbres supplémentaires. Autre nouveauté, demandée par les habitants  : la création d’un équipement sportif pour les ados (basket, ping-pong).

À noter

1500 logements déjà livrés

Lancé en 2004 pour augmenter l’offre de logements tant en location qu’en accession à proximité du centre-ville, le projet Erdre-Porterie est aujourd’hui en voie d’achèvement. 1500 des 2500 logements programmés sont déjà livrés et 700 autres sortiront de terre dans les trois prochaines années. Un collège, un gymnase et une crèche ont également été construits. Sur le secteur des Vergers du Launay, où plusieurs programmes sont en cours de construction, un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendants (Ehpad) de 78 places ouvrira ses portes début 2020, ainsi qu’une mini-crèche associative de 10 places et 17 logements destinés en priorité aux personnes âgées à revenus modestes.

Le projet Erdre-Porterie en chiffres

54 hectares, répartis en six secteurs

2 500 logements

11 000 m² de commerces, services et activités

1 collège

1 gymnase

2 crèches

1 maison de retraite

Plus d’infos sur le projet Erdre Porterie sur le site de Nantes Métropole Aménagement

Ça peut vous intéresser