2019-03-08T09:31:00Z https://metropole.nantes.fr/files/images/urbanisme-espace-public/travaux/Eglise%20saint%20martin/saintmartin675.jpg

Publié le 08 mars 2019

Saint-Martin-de-Chantenay retrouve son lanternon

Cet élément architectural surplombant le clocher de l’église de chantenaysienne a été reposé jeudi 7 mars. Une des étapes d’un chantier de dix mois.

Le lanternon de Saint-Martin-de-Chantenay a été gruté jusqu’au sommet du clocher avant d’y être fixé.
Le lanternon de Saint-Martin-de-Chantenay a été gruté jusqu’au sommet du clocher avant d’y être fixé.

Opération aussi spectaculaire qu’exceptionnelle, jeudi 7 mars, sur la petite place du Bourg à Chantenay. Arrivé sur le plateau d’un camion, protégé par une structure de bois, le lanternon de Saint-Martin-de-Chantenay a été gruté jusqu’au sommet du clocher avant d’y être fixé. « C’est une opération très technique, explique Perluigi Pericolo, architecte du patrimoine. Les églises, c’est toujours du sur-mesure ! »

En avril, l’église chantenaysienne aura retrouvé son aspect habituel, au terme de dix mois de travaux de rénovation. Les travaux auront consisté notamment en la réfection d’éléments de charpente, du paratonnerre, la restauration des façades en pierre, la restitution de chapiteaux. Coût des opérations : 380 000 €, payés par la Ville de Nantes, propriétaire de cet édifice  inscrit depuis 1990 au titre des Monuments historiques.

« Au total, 14 églises et 2 basiliques sont de la responsabilité de la Ville, explique Olivier Château, adjoint au maire de Nantes en charge du patrimoine. Des opérations sont menées régulièrement  pour entretenir, restaurer, valoriser ce patrimoine cultuel. Près de 3,5 millions d’euros y ont été ainsi consacrés depuis le début du mandat. » En outre, des opérations emblématiques sont actuellement en cours : outre Saint-Martin-de-Chantenay, Notre-Dame-de-Bon-Port – qui voit son dôme restauré – et la basilique Saint-Donatien, dont la toiture doit être entièrement reconstruite après l’incendie survenu en juin 2015.