2020-12-21T16:51:37Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/dechets-proprete-eau-energie/collecte%20dechets/consignes-tri-20-675.jpg

Actualités Publié le 21 décembre 2020

Trier mieux pour recycler plus

La simplification des consignes de tri vise à améliorer notre geste de tri et augmenter ainsi la quantité de matière valorisée. Un enjeu d'envergure : nous produisons chaque année 214,27 kilos d'ordures ménagères résiduelles par habitant.

Désormais plus d'hésitation lorsque vous devez jeter un emballage alimentaire : direction la poubelle jaune.
Désormais plus d'hésitation lorsque vous devez jeter un emballage alimentaire : direction la poubelle jaune.

140 kilos par an et par habitant. C’est le volume de déchets présents dans nos poubelles bleues qui pourraient être valorisés (c’est-à-dire recyclés, réutilisés, ou transformés en compost, et non plus incinérés). A l’échelle d’une métropole de plus de 660 000 habitants, cela représente une marge de progression de près de 100 000 tonnes !
Pour exploiter ces déchets, il faut mieux les trier, et les habitants sont donc des acteurs clefs du changement. C’est pourquoi, Nantes Métropole accélère sur la question du tri.
Au 1er janvier 2021, les consignes de tri des déchets sont simplifiées dans toute la métropole. “Jusqu’à présent, ce n’était pas toujours évident pour les usagers de bien trier, convient Mauricette Chapalain, qui dirige la direction des déchets à Nantes Métropole. Désormais, c’est beaucoup plus simple : tous les emballages se recyclent.” Et tous doivent donc être jetés dans la poubelle jaune. “L’idée est vraiment que le déchet soit au maximum une ressource, et que l’on atteigne 65% de valorisation matière.” Avec à la clef, plus de matières recyclées, en particulier les plastiques, moins de ressources consommées pour les produire, moins de gaz à effet de serre émis.

Des premiers résultats encourageants

Selon l’éco-organisme Citeo, spécialisé dans le recyclage des plastiques, une telle simplification permettra de collecter 2,5 kilos de plastiques supplémentaires et 1,5 kilos d’autres matières recyclables par habitant et par an. Citeo a en effet constaté qu’un meilleur tri des emballages plastique entraînait une amélioration globale du tri.
Dans la métropole, les consignes de tri simplifiées ont été testées il y a plusieurs années auprès de 100 000 habitants nantais (dotés de bacs de tri), puis depuis l’été 2019 à Carquefou et Orvault. Elles ont ensuite été étendues à Nantes, Saint-Jean de Boiseau, Le Pellerin et La Montagne. Et même si le confinement et la crise sanitaire compliquent l’analyse, “sur 4 mois (de novembre 2019 à février 2020) , nous avons constaté, sur Nantes, une hausse de 8% de collecte sélective en tonnage”, observe Mauricette Chapalain. Des premiers résultats encourageants qui sont voués à s’améliorer, avec l’implication de tous.
 

Question à Mahel Coppey, vice présidente de Nantes Métropole chargée des déchets et de l’économie circulaire

Comment Nantes Métropole peut-elle optimiser sa gestion des déchets ?
Pour mieux recycler, le tri doit être plus performant. C’est pourquoi nous simplifions les consignes de tri au 1er janvier 2021. Mais si le recyclage de nos déchets est capital, la priorité reste avant tout la réduction des déchets. Notre idéal ? Le territoire zéro-déchet. Notre objectif? -20% de déchets d’ici 2030.
Comment faire pour moins jeter ? Impulsées par les entreprises, les associations les citoyennes et citoyens, l’économie circulaire, sociale et solidaire, des solutions zéro déchet existent. Aujourd’hui, il est plus facile de renoncer aux emballages, de réparer, réutiliser ou prolonger la durée de vie de nos objets du quotidien. Et ainsi de sortir de l’ère du jetable.