2022-02-17T14:45:10Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/securite-tranquillite-publique/securite%20ville/patrouillePM-PN675.jpg

Actualités - Mis à jour le 17 février 2022

Sécurité : selon Didier Martin, « les commerçants du centre-ville de Nantes font part d’une amélioration »

Mercredi 2 février 2022, Didier Martin, préfet des Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique, a présenté le bilan annuel de lutte contre la délinquance dans le département. Bilan mitigé, même si la tendance globale est à la baisse.

Une patrouille commune police nationale-police municipale dans le centre-ville. © Rodolphe Delaroque
Une patrouille commune police nationale-police municipale dans le centre-ville. © Rodolphe Delaroque

C’est un sujet qualifié de « préoccupant et prioritaire » par Didier Martin, le préfet des Pays de la Loire et de la Loire-Atlantique. Mercredi 2 février, le représentant de l’État a présenté le bilan annuel de lutte contre la délinquance en Loire-Atlantique. Le département « s’inscrit globalement dans les tendances nationales, avec une diminution des chiffres de la délinquance depuis 2017 ». Mais attention, tempère Didier Martin, « la crise sanitaire a rebattu les cartes avec des violences qui se sont davantage recentrées dans le privé. L’interprétation des chiffres s’avère en effet très complexe ».

En 2021, du fait notamment des différents confinements et couvre-feux, les atteintes aux biens (vols avec violences, par effractions, de voitures, de deux roues, à la tire) ont diminué de 10 % dans le département, alors que les violences dans la sphère privée ont augmenté de près de 46 % par rapport à 2017. « Un niveau qui ne cesse d’augmenter, alerte le préfet. Il est en lien, notamment, avec la nécessaire libération de la parole ». Autre augmentation : les escroqueries et infractions économiques, au nombre de 9 206 (7 574 en 2017).

Des vols en baisse à Nantes

Dans la circonscription de sécurité publique de Nantes (communes de Nantes, Orvault, Saint-Sébastien-sur-Loire, Rezé et Saint-Herblain), les chiffres suivent peu ou prou la même tendance qu’au niveau départemental. C’est le cas des atteintes aux biens qui sont en diminution (-20,29 % par rapport à 2018-2019). Et c’est dans le centre-ville de Nantes que la baisse est la plus sensible (-38,71 % par rapport à 2019). Autre bonne nouvelle :  les atteintes volontaires à l’intégrité physique y ont diminué de 43 % en 2021 ! « Les commerçants nous font part d’une amélioration dans le secteur », souligne Didier Martin.

Comment expliquer ces chiffres ? D’abord par « les moyens conséquents alloués aux forces de sécurité intérieure en 2021 », rappelle la préfecture. « Le centre-ville est une priorité du CSI ». Ce Contrat de sécurité intégrée, signé entre l’État et la Ville de Nantes, a permis d’augmenter les effectifs des police nationale et municipale, de renforcer la vidéoprotection ou encore la coopération entre tous les acteurs de la sécurité. Des patrouilles mixtes entre police nationale et municipale vont ainsi régulièrement à la rencontre des commerçants du centre-ville. « Ce travail de coopération renforcée donne des résultats », note Pascal Bolo, adjoint en charge de la sécurité et de la tranquillité publique.

Les actions engagées par la Ville de Nantes en 2022

Quelques chiffres

En 2021, dans la circonscription de sécurité publique de Nantes (communes de Nantes, Orvault, Saint-Sébastien-sur-Loire, Rezé et Saint-Herblain) :

838 vols avec violence (967 en 2017)

6480 atteintes volontaires à l'intégrité physique (5532 en 2017)

3759 escroqueries et infractions économiques et financières (3507 en 2017)

696 opérations de démantèlement de points de deal conduites par la police nationale à Nantes