2019-12-03T09:34:07Z https://metropole.nantes.fr/files/images/vie-institutions/competences-metropole/risque1920.jpg
Gestion des risques et pollutions

Gestion des risques et pollutions

Comme sur tous les territoires, nous sommes exposés à des risques majeurs, risques de pollutions et nuisances. Aussi, Nantes Métropole s’est engagée dès 2004 pour agir et maîtriser ces risques, en lien avec ses politiques environnementales, avec 3 objectifs : vivre avec les risques et faire des citoyens des acteurs de la sécurité et de leur santé, améliorer la qualité du milieu de vie, s’adapter au changement climatique.

Connaître les risques majeurs

En plus de conseils et bons réflexes à adopter, le Document d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DICRIM) informe les habitants des risques majeurs existants à Nantes et sur l’ensemble du territoire de la métropole. Ces risques sont :

Des actions de sensibilisation sont régulièrement mises en place auprès de la population (événement « Qui l’eût crue » en 2017…).

Donner l’alerte aux populations

En cas d’événement grave, la population est alertée via différents moyens (sirènes, panneaux lumineux, sites internet, réseaux sociaux…) utilisés par les communes et la métropole nantaise, ainsi que les médias (France Bleu Loire Océan : 101.8 MHz). Le Plan Communal de Sauvegarde peut être activé, afin d’engager une réponse rapide et adaptée (mise en place d’hébergements de secours, apport d’eau potable…).

Prendre en compte les risques

Ces risques sont pris en compte dans les projets métropolitains (PLUm, adaptation aux changements climatiques) afin de réduire les conséquences négatives d’un événement grave. Concernant le risque d’inondations, la Stratégie Locale de Gestion des Risques d’Inondation (SLGRI) a ainsi pour objectif de se préparer à une inondation majeure de la Loire et ses affluents. Elle est mise en œuvre dans un Programme d’Actions de Prévention des Inondation (PAPI) Loire aval.

Les champs électromagnétiques

L’implantation des stations radioélectriques, l’exposition aux ondes électromagnétiques qui en résulte, la prévention, la surveillance et l’information sont autant de points encadrés par la loi.

Préserver la qualité de l’air et des milieux

Préserver la qualité de l’air et des milieux, c’est agir sur les émissions de polluants provenant de la circulation routière, de l’industrie, du chauffage des ménages et de tous les bâtiments ; c’est agir sur la manière dont la ville est fabriquée, permettre à l’air de circuler, avoir des îlots de fraîcheur sur l’ensemble du territoire, développer la biodiversité et la nature en ville, limiter l’étalement urbain... C’est ce que réalise Nantes Métropole avec tous les documents structurants que sont le Plan climat air énergie territorial, feuille de route transition énergétique, Plan local d’urbanisme métropolitain, Plan de déplacement urbain...

La qualité de l’air est surveillée par Air Pays de la Loire, association agréée par le Ministère de la transition écologique et solidaire, qui publie chaque jour l’indice de qualité de l’air.

À noter

La qualité des milieux est surveillée par une équipe de Nantes Métropole, la cellule opérationnelle de prévention des risques, qui intervient en complément des services de l’État.

À savoir

Il est possible de s’abonner à Alerte pollens afin d’être informé des pics de pollens dans l’agglomération nantaise

Lutter contre le bruit

La Métropole a adopté le plan de prévention du bruit dans l’environnement (PPBE) à l’unanimité le 10 février 2017.

La défense externe contre l’incendie

Nantes métropole est responsable, avec les maires des 24 communes, du bon état de la «défense externe contre l’incendie».

Concrètement, l’action de la métropole consiste à implanter de nouveaux poteaux ou bornes incendie, à entretenir les 6350 existants répartis sur le domaine public de l’agglomération, et à s’assurer que tous les secteurs à risques sont correctement couverts. Cette action est menée en collaboration avec les pompiers et les exploitants du réseau d’eau potable.

La fourrière animale d’agglomération

Nantes Métropole a confié la gestion de la fourrière animale sur son territoire à la Société protectrice des animaux (SPA), située à Carquefou. Les animaux errants doivent y être conduits. Toutes les démarches sont expliquées sur le site de la Maison de la tranquillité publique.

Ça peut vous intéresser