2019-05-09T17:22:47Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/attractivite-tourisme/ponti/bancponti675.jpg

Actualités Publié le 09 mai 2019

Un banc de Ponti est de retour, encore plus grand !

Le banc géant imaginé par l’auteur jeunesse Claude Ponti trônait depuis près de six ans au-dessus d'une allée du Jardin des plantes. Cette œuvre initialement éphémère s'installe dans la durée, et dans une nouvelle allée.

Ce mobilier urbain hors norme - 4,20 m de hauteur, 6 mètres de large - est devenu l'un des fétiches des visiteurs du Jardin des plantes. Sa rénovation lui a fait gagner 10% !
Ce mobilier urbain hors norme - 4,20 m de hauteur, 6 mètres de large - est devenu l'un des fétiches des visiteurs du Jardin des plantes. Sa rénovation lui a fait gagner 10% !

Trois camionnettes, dont un camion-grue, une dizaine de personnes qui s'affairent : il y avait de l'agitation en ce jeudi 9 mai, début d'après-midi, dans l'atmosphère paisible du Jardin des plantes. Bientôt, deux énormes pieds sont dressés de part et d'autre de l'allée. Puis on y fixe transversalement de lourdes poutres, enfin deux lames sont glissées dans ce qui s'avère être un dossier pour géant : 4,20 m de hauteur totale (2,20 m sous l'assise), six mètres de large, le « banc de Ponti » est de retour, en (un peu) plus grand !

Inspiré du conte « Georges Lebanc » et dessiné par le célèbre auteur jeunesse pour l'expo qui lui était consacrée en 2013 au Jardin des plantes, cet extraordinaire « mobilier urbain » est devenu l'un des fétiches des visiteurs du parc : « Il devait rester six mois et avait été construit pour cette durée. Comme tout le monde l'adore, il est demeuré en place mais, malgré un entretien régulier, son état s'est dégradé », explique Patrice Brault, responsable des ateliers du Service des espaces verts et de l’environnement (Seve) de Nantes.

bancponti1800.jpg
bancponti2800.jpg
bancponti3800.jpg
bancponti4800.jpg
bancponti5800.jpg

10% plus grand

Démontée à l'automne 2018, l'œuvre a donc été entièrement reconstruite, presque à l'identique, puisque agrandie de 10 %, et cette fois avec des matériaux plus résistants aux conditions extérieures : contreplaqué marine et pin Douglas.

Cinq menuisiers, deux peintres, deux mois de labeur

Cinq menuisiers du Seve ont réalisé les dix éléments qui composent le banc. François Bothorel et Cyrielle Joly, peintres des ateliers, ont enduit, peint et patiné les pieds du banc pour leur donner l'aspect d'éléments de fonderie. Après deux mois de travail et près de deux heures de montage sur les fondations préinstallées, le banc a rejoint le parc, il a seulement changé d'allée pour varier les plaisirs et réguler le flot de visiteurs.

Chaque année, les agents du Seve s'amusent à orner cette sculpture monumentale d'un nouvel élément à son échelle : des fleurs, un panier… Leur imagination devrait être sollicitée pour encore quelques saisons.

Retrouvez toutes les œuvres de Claude Ponti dans les parcs Nantais

Ça peut vous intéresser