2019-03-22T14:47:24Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/Zac%20Bottiere/bottiere-su-rubix-675.jpg

Actualités Publié le 22 mars 2019

Un nouveau Cœur pour l’écoquartier Bottière-Chénaie

L’inauguration, mercredi 20 mars, de l’immeuble Rubix et du pôle commercial Cœur Chénaie, route de Sainte-Luce, marque l’une des dernières grandes étapes de construction de l’écoquartier nantais Bottière-Chénaie.

Le nouvel immeuble Rubix réunit 172 nouveaux logements, un parking de 377 places et 2500 m² de bureaux, avec un supermarché Super U et des locaux commerciaux en rez-de-chaussée.
Le nouvel immeuble Rubix réunit 172 nouveaux logements, un parking de 377 places et 2500 m² de bureaux, avec un supermarché Super U et des locaux commerciaux en rez-de-chaussée.

« Nous sommes pour les courtes distances. Nous avons souhaité que les habitants puissent avoir à proximité l’ensemble des équipements », indique Alain Robert, adjoint au maire de Nantes et vice-président de Nantes métropole, en inaugurant le nouvel immeuble Rubix et le pôle commercial Cœur Chénaie ce mercredi 20 mars. Avec ce nouvel ensemble immobilier de 17 200 m², le quartier Bottière-Chénaie se dote de 172 nouveaux logements, de  2500 m² de bureaux, d’un supermarché Super U, de 400 m² de locaux commerciaux en rez-de-chassée et d’un parking silo de 377 places. « Peut-être faudra-t-il rebaptiser la route de Sainte-Luce, rue de Sainte-Luce » plaisante, Marylène Gallon, directrice de projet de l’agence d’architecte Kaan, conceptrice de Rubix.

Présence du passé maraîcher

« La Bottière-Chénaie devient un nouveau quartier à vivre », se félicite Alain Robert, après avoir rappelé que la construction de la médiathèque Floresca-Guépin a été la première grande réalisation de ce nouveau quartier,  sorti de terre au début des années 2000, sur 35 hectares d’anciennes tenues maraîchères, à l’est de Nantes. Un passé agricole - « socle du projet d’aménagement » - rappelé entre autres par la présence de murs de pierre, de puits, de petits chemins ou encore du ruisseau des Gohards dont les eaux, longtemps canalisées dans des buses, coulent de nouveau à ciel ouvert.

2400 logements, 5000 habitants

À l’horizon 2022, à l’achèvement complet des aménagements, la Bottière-Chénaie - « l’un des premiers quartiers en France reconnu comme éco-quartier », précise Alain Robert - comptera, à côté des commerces de proximité, du gymnase, du parc, de l’école primaire Julien-Gracq et de la crèche, quelque 2400 logements, dont 30 % de logement sociaux, pouvant accueillir 5000 habitants. « Quand on se promène dans le quartier, on sent que l’on y vit bien », observe Michel Giboire, PDG de Giboire immobilier, constructeur de Rubix.

En savoir plus :