2019-03-01T17:03:06Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/logement-urbanisme/jardin%20plantes/porte-cerfs675.jpg

Actualités Publié le 01 mars 2019

Le Jardin des plantes s’offre une nouvelle entrée

Le quartier de la gare se met au vert et ça commence à se voir ! Depuis ce vendredi midi, le public pénètre dans le Jardin des plantes par une nouvelle entrée : la « Porte des cerfs », sous le regard de l’imposante statue animalière du sculpteur Georges Gardet.

La
La "Portes des cerfs" du jardin des Plantes.

Avec  2,2 millions de visiteurs en 2018, la fréquentation du Jardin des plantes nantais ne cesse d’augmenter. « Sur les seuls mois de janvier et février, habituellement plus calmes, nous avons accueilli deux fois plus de visiteurs qu’il y a dix ans à la même période », souligne Romaric Perrocheau, son directeur. Plébiscité, le parc botanique a décidé de pousser ses murs. Dans le cadre de la transformation du parvis de la gare, il vient de gagner 320 m² supplémentaires et une nouvelle entrée, la cinquième, située dans la partie basse du parc, qui servira d’accès direct entre le Jardin et la nouvelle gare.

« Le parc s’agrandit près de  200 ans jour pour jour après le rachat du terrain par la Ville de Nantes pour en faire un jardin », a indiqué Romaric Perrocheau ce vendredi 1er mars 2019, en ouvrant pour la première fois la « Porte des Cerfs » au public, en compagnie du maire de Nantes. « C’est un moment historique et symbolique de la place que je souhaite donner à la nature en ville », souligne Johanna Rolland. « 4000 m² d’espaces verts (60 % en plus) et 75 arbres vont être plantés sur la nouvelle esplanade de la gare, pour en faire un véritable hall d’attente à ciel ouvert. »

Sous le regard des cerfs

La statue animalière du sculpteur Georges Gardet.
La statue animalière du sculpteur Georges Gardet.

Au sud-ouest du jardin, la végétation a déjà colonisé une partie des rues Ecorchard et Stanislas-Baudry, rendant ses lettres de noblesses au petit square Ecorchard qui n’était jusque-là qu’un vilain triangle routier. En haut de la rue Ecorchard, désormais piétonne, le portail s’ouvre sur une nouvelle allée, bordée de camélias et de magnolias, offrant une vue inédite sur la statue des « Cerfs au repos ». Cette œuvre monumentale (5 mètres de haut par, 3,50 mètres de large), sculptée en 1908 par l’artiste Georges Gardet, a failli disparaître pendant la Seconde Guerre mondiale. Retrouvée et restaurée, elle a fait son grand retour au jardin des plantes en septembre 2018, avec le trio de cervidés au complet. Cachée dans un coin jusque là peu fréquenté du jardin, elle trône désormais fièrement devant la nouvelle entrée, attirant le regard des visiteurs vers les bassins et les collections botaniques.

« L’aménagement de la Porte des Cerfs a également été l’occasion de soigner les perspectives visuelles vers la rue de Richebourg et le château », explique Loïc Mareschal, le paysagiste (Phytolab) chargé de redessiner les abords de la gare. Les jardiniers du Service des espaces verts de la Ville de Nantes ont aussi profité de ces travaux pour rénover les allées périphériques du jardin. Autre nouveauté attendue : le retour du banc géant de Claude Ponti. Démonté au mois d’octobre pour rénovation, cette assise monumentale sera réinstallée au printemps, dans un endroit différent. Il faudra donc le chercher !

L’entrée Gare rebaptisée « Porte des magnolias »

Les changements ne sont pas terminés. « Nous retravaillons toute la limite sud du Jardin des plantes afin de créer des fenêtres paysagères entre la ville et le parc », explique Loïc Mareschal. Après l’ouverture de la « Porte des cerfs », l’entrée principale du Jardin, face à la gare, fait elle aussi peau neuve. Élargi, le portail actuel (3,40 m) laissera place à la rentrée à deux grandes portes de 7 m de large, rebaptisées « Porte des magnolias » en référence aux arbres centenaires qui seront mis en valeur sur la nouvelle esplanade. Pendant ces travaux - du 2 mars jusqu’à la fin de l’été 2019 -, l’accès au Jardin des plantes se fait par la nouvelle « Porte des cerfs ».

Le plan d'accès de la nouvelle
Le plan d'accès de la nouvelle "Porte des cerfs".

D’ici là, le Jardin des plantes va peu à peu sortir de ses murs. Après l’engazonnement des voies de tramway, la végétalisation du parking silo et la découverte du canal Saint-Félix, une série de huit « éclats botaniques » seront plantés au printemps et à l’automne devant le jardin des plantes et sur le parvis de la gare. « Nous avons sélectionné des essences américaines, méditerranéennes, orientales, australes, avec des végétaux plutôt rares en ville”, détaille Loïc Mareschal : fougères arborescentes, cerisiers fleurs, eucalyptus, rosier à épine rouge ou Poivrier du Sichuan… De quoi redonner des couleurs et du piquant au quartier de la gare !

Ça peut aussi vous intéresser :