2020-06-23T10:14:05Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/planetarium/planetariumvirtuel675.jpg

Actualités Publié le 23 juin 2020

Explorer l’espace avec le Planétarium virtuel

Fermé depuis mars, le Planétarium de Nantes se réinvente en ligne avec des rendez-vous hebdomadaires sur un site dédié, une page Facebook et une chaîne YouTube.

Près de 15 000 visiteurs étaient attendus pendant l’été au Planétarium, dont la configuration est peu compatible avec les nouvelles mesures sanitaires. L’équipe s’est donc rabattu sur Internet.
Près de 15 000 visiteurs étaient attendus pendant l’été au Planétarium, dont la configuration est peu compatible avec les nouvelles mesures sanitaires. L’équipe s’est donc rabattu sur Internet.

Les espaces infinis en quelques clics : c’est la nouvelle proposition du Planétarium de Nantes. Les locaux de la butte Sainte-Anne – considérés comme salle de projection – ont dû fermer suite à la crise sanitaire liée au Covid-19. La réouverture ne devrait intervenir qu’à l’automne 2020, après une phase de travaux visant à agrandir la jauge. Faute de déconfinement, l’équipe s’est donc décloisonnée en ouvrant coup sur coup un site Internet, une page Facebook et une chaîne YouTube.

« L’idée de ce Planétarium virtuel, c’est de transposer ce qu’on fait durant nos séances et ateliers pédagogiques, explique Véronique Dubois, directrice de l’équipement. Un ensemble d'activités, de vidéos, de fiches et d'autres surprises seront disponibles en ligne chaque semaine. »

Pour les enfants, le Planétarium virtuel propose ainsi des « Défis Astro du mercredi », à réaliser seul ou en famille. « Parmi les premières propositions : fabriquer un "cherche-étoiles", un système solaire miniature, un challenge gâteau astronomique... » énumère Véronique Dubois. Chaque vendredi, une courte vidéo « Dans le ciel, ce week-end » donnera des clés pour observer et découvrir un petit coin de notre ciel, sans recourir à un télescope : « On y expliquera comment trouver l’étoile polaire, Cassiopée ou la petite Ourse, comment observer les planètes, la Station spatiale internationale... »

Le Planétarium prévoit aussi des publications plus thématiques, par exemple autour du lancement d’une fusée Ariane (le 28 juillet), et se prépare au Voyage à Nantes (le 8 août) avec des créations réalisées à partir du simulateur astronomique.

J’y vais !

Ça peut vous intéresser