2021-12-01T09:31:14Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/dechets-proprete-eau-energie/collecte%20dechets/composteurs-nantes-nord-21-1.jpg

Actualités Publié le 01 décembre 2021

Une troisième poubelle dédiée aux déchets alimentaires bientôt chez vous

Après une expérimentation de deux ans, la collecte des déchets alimentaires va être étendue à tout le quartier Nantes Nord. Prélude à une généralisation à tous les quartiers nantais et à la métropole à l'horizon 2026. Explication en cinq questions.

180 points d'apport volontaire des déchets alimentaires sont actuelllement déployés dans les rues de Nantes Nord. © Céline Jacq pour Nantes Métropole.
180 points d'apport volontaire des déchets alimentaires sont actuelllement déployés dans les rues de Nantes Nord. © Céline Jacq pour Nantes Métropole.

Pourquoi le compostage ?

27% de nos poubelles sont des déchets alimentaires. « Ces déchets sont composés essentiellement d’eau, et on les brûle, résume Mahel Coppey, vice-présidente de Nantes Métropole en charge des déchets. C’est un non sens, surtout quand on sait que ce sont des ressources qui peuvent enrichir les sols, notamment dans une boucle d’économie circulaire locale. » Pour cela, il faut les composter. Le compost obtenu permet alors d'enrichir les sols et de limiter d'autant l'utilisation de produits chimiques. Tout en faisant maigrir nos poubelles. C'est d'ailleurs une solution que la Métropole encouragea déjà via la mise en place de composteurs de quartier, ou encore l'aide à l'achat de lombricomposteurs individuels.

Pourquoi Nantes Nord ?

La direction des déchets de Nantes Métropole conduit depuis 2019 une expérimentation de collecte des déchets alimentaires dans le quartier, testant plusieurs modes de collecte des déchets alimentaires auprès d'un secteur pilote de 1 650 foyers (3 000 habitants). « L'intérêt de ce quartier, c'est qu'il y a de l’habitat pavillonnaire et que c’est le plus grand quartier d’habitat social de Nantes, observe Pascal Bolo, adjoint de quartier Nantes Nord de la Ville de Nantes. On pouvait avoir une forme d'inquiétude, car on y voit que les mésusage des colonnes de déchets enterrées est une réalité. Mais les habitants n’attendent que ça qu’on les sollicite sur ces sujets, et l'expérimentation a montré qu'ils ont eu un usage raisonné et propre des bacs de biodéchets. Si la collecte est pour l’instant relativement modeste (600 kilos par semaine), c’est une tentative qui a été couronnée de succès quant à la manière dont les gens l’utilisent.» Logique donc de poursuivre l'expérimentation à plus grande échelle dans un quartier qui a donné satisfaction.

Comment vais-je faire pour trier mes déchets alimentaires ?

Si vous habitez Nantes Nord, vous allez recevoir, d'ici au 23 janvier 2022, un seau à compost de couleur marron, gratuitement bien entendu. Vous pourrez ensuite y déposer vos déchets alimentaires (épluchures, etc...), puis les apporter à l'un des 180 points d'apport volontaire du quartier. Ils seront installés d'ici au 12 janvier 2022. Ces points de collecte, accessibles librement 24h/24, 7j/7, seront nettoyés régulièrement et collectés chaque semaine. Vous pourrez les retrouver sur l'application Nantes dans ma Poche et sur le site Cartoquartiers. « Pour que ça fonctionne, il faut sensibiliser les habitants, souligne Pascal Bolo. Des flyers, des réunions publiques, ça ne suffit pas. Donc nous avons décidé de faire une opération d’"aller vers". D’abord sur le secteur pilote de la Jonelière, puis sur le secteur Hippodrome et enfin au Chêne-des-Anglais et au Bout-des-Landes. Des ambassadeurs de Trait d’union viendront expliquer, en port- à-porte, la manière de se servir de ce seau à compost.» 

Que deviendront ces déchets ?

Collectés par Nantes Métropole, les déchets alimentaires seront ensuite valorisés sur une plateforme située à Vallet, à une trentaine de kilomètres de Nantes, une structure plus importante que celle qui a pris en charge la valorisation pendant l'expérimentation initiale. Puis le compost produit sera utilisé par des agriculteurs. À terme, il faudra toutefois que la Métropole crée des équipements plus importants afin d'absorber ce nouveau flux de compost.

Et demain ? 

Nantes Nord sera un quartier pilote sur la question des déchets alimentaires. Mais le pilote devrait être suivi de près par les autres quartiers nantais (en commençant par l'île de Nantes et Nantes Sud dès 2023), et par les autres communes de la Métropole. L'objectif est de généraliser ce fonctionnement à tout le territoire, ce qui permettra à la fois de réduire les déchets et de développer une filière locale et pérenne de valorisation des déchets organiques. « C’est un levier significatif de réduction des déchets, mais aussi de valorisation », résume Mahel Coppey