2021-06-30T15:51:06Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/pont%20anne%20bretagne/Pont%20Anne-de-Bretagne_675.jpg

Actualités Publié le 30 juin 2021

Quelles sont les trois équipes en lice pour la transformation du pont Anne-de-Bretagne ?

Désignées pour concourir au projet d’aménagement de l’ouvrage d’art nantais, elles vont chacune proposer un avant-projet à Nantes Métropole.

Le pont Anne-de-Bretagne doit être transformé en pont-place. Il accueillera les futures lignes de tramway 6 et 7.
Le pont Anne-de-Bretagne doit être transformé en pont-place d'ici 2026. Il accueillera les futures lignes de tramway 6 et 7.

Le pont Anne-de-Bretagne est appelé à être reconfiguré à l’horizon 2026, année où seront mises en service les trois nouvelles lignes de tramway – deux franchiront la Loire par cet ouvrage. Nantes Métropole a lancé une consultation internationale et le 12 mai, la commission d’appel d’offres a entériné le choix proposé par des experts en urbanisme, les élus et les paysagistes Henri Bava et Jacqueline Osty. Parmi les huit équipes ayant candidaté, trois sont désignées pour proposer un avant-projet et continuer de travailler avec la collectivité :

Dialogue citoyen

Le groupement d’entreprises retenu pour la conception et la réalisation de l’ouvrage sera désigné mi-2022, après un dialogue organisé entre la Métropole et chaque équipe pour obtenir les meilleurs projets possibles. Un panel citoyen et d’usagers, composé fin 2021, sera intégré à cette démarche. Il poursuivra les démarches de dialogue citoyen déjà engagées (« Nantes, la Loire et nous », « La rue pour tous », « De nouveaux horizons pour le tramway ») pour se concentrer désormais sur l’architecture et le paysage.

Une enveloppe prévisionnelle de 50 millions d'euros a été votée par la Métropole pour la transformation du pont Anne-de-Bretagne, qui répond à l’engagement n°20 du Grand débat « Nantes, la Loire et nous » (« Élargir/doubler le pont Anne-de-Bretagne »). Elle a été reprise dans le Plan de déplacements urbains (PDU), dans le Plan local d’urbanisme métropolitain (PLUm) ainsi que dans le projet d’aménagement « Loire au cœur » que la Métropole a confié au paysagiste Henri Bava.

Trois lignes, un pont : nouveaux horizons pour le tramway