2020-04-07T20:18:52Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/coronavirus/video01042020JR675.jpg

Actualités Publié le 07 avril 2020

Un marché en ligne pour s’approvisionner en produits locaux

L’épidémie de Covid-19 bouleverse les circuits de distribution habituels. Pour soutenir les producteurs, artisans et commerçants de proximité qui subissent de plein fouet la crise, les collectivités et les acteurs économiques de Loire-Atlantique lancent une « place de marché en ligne », où chacun pourra s’approvisionner à partir de la semaine prochaine.

Fermeture de la plupart des commerces et des marchés, limitation des déplacements au strict nécessaire afin de limiter les risques de contamination par le coronavirus… La crise sanitaire sans précédent que traverse la France et le monde, met à mal les circuits de distribution traditionnels. Pour y faire face, entreprises, commerçants et acteurs du secteur alimentaire s’adaptent pour proposer de nouvelles solutions, sécurisées, d’approvisionnement en produits frais et locaux : vente directe, drive, livraisons à domicile de paniers de producteurs… 

Des produits locaux 24h/24h, 7j/7j

« Cette crise a accentué la nécessité de favoriser le rapprochement des consommateurs et des producteurs. C’est vrai dans le secteur alimentaire, mais aussi au-delà pour l’ensemble des commerçants de proximité et artisans locaux que nous devons soutenir », explique Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole. « C’est la raison pour laquelle, Nantes Métropole a décidé de rejoindre l’initiative lancée par la CCI Nantes Saint-Nazaire de créer une place de marché virtuelle et locale ».

Ce « marché virtuel », qui a reçu le soutien de nombreux acteurs économiques et  collectivités territoriales de Loire-Atlantique (*), permettra aux commerçants et artisans nantais qui le souhaitent de valoriser leurs produits en ligne, et aux consommateurs d’acheter des produits locaux 24h/24h, 7j/7j, en se faisant livrer, à vélo de préférence. 

Un dispositif gratuit pendant la crise

Pour le lancement, le projet s’appuie sur la plateforme nationale Ma Ville Mon Shopping.fr, ouverte par La Poste et déjà testée depuis plusieurs mois à Saint-Nazaire. Pendant la crise, elle sera accessible gratuitement et sans frais pour les commerçants, artisans ou producteurs qui désirent vendre en ligne. 35 agents de la CCI et de ses partenaires sont mobilisés pour les aider à s’inscrire et à référencer leurs produits sur le site dès cette semaine. Objectif ? Permettre aux consommateurs de faire leurs premières commandes à partir de la semaine du 14 avril.

Une plateforme territorialisée prendra ensuite le relais, sans coût d’abonnement pour les commerçants et avec une commission limitée sur le chiffre d’affaires.

« Ce marché en ligne local est une réponse solidaire pour sauvegarder le commerce de proximité et notre artisanat, tout en développant de nouvelles pratiques d’achat et les circuits courts », souligne Johanna Rolland. « La période que nous traversons réinterroge nos modèles, ajoute Yann Trichard, président de la CCI Nantes Saint-Nazaire. Cette « Market Place » permettra aux commerçants, artisans et  producteurs locaux de conserver une activité pendant le confinement». Et les aidera à mieux redémarrer quand la crise sanitaire sera passée.

(*) Les acteurs économiques et les collectivités partenaires : Nantes Métropole, Carene Saint-Nazaire Agglomération, Département de Loire-Atlantique, Région des Pays de la Loire, AMF 44, Chambre des métiers et de l'artisanat de Loire-Atlantique, CCI Nantes Saint-Nazaire, Chambre d'agriculture de Loire-Atlantique, Medef 44, CPME 44, U2P 44, Unacod, Plein Centre, Saint-Nazaire Shopping, Association des commerçants et artisans de Clisson.

Où acheter frais et local ?

Au-delà de ce marché en ligne, les initiatives de proximité se multiplient pour approvisionner les Nantais en produits frais et locaux, dans le respect des règles sanitaires. Plusieurs marchés nantais ont ainsi adopté le principe du « drive », qui consiste à réserver ses produits par téléphone ou via internet. Les premiers à se lancer ont été les commerçants des Halles de Talensac. Via le site marche-talensac.fr, 32 commerçants assurent des livraisons de 8h30 à 13 h, avec près d’un millier de clients la semaine dernière. 

Il est aussi possible de récupérer un colis contenant légumes, fromages, pommes et charcuterie de quatre producteurs locaux sur le marché de Doulon (le samedi de 10h30 à 11h45, de 11 h à 13 h à compter du 11 avril) et le marché de Saint-Joseph de Porterie (le samedi de 8h30 à 10h, jusqu’à 10h30 à compter du 11 avril).

65 Amap, Associations pour le maintien d’une agriculture paysanne, de la métropole nantaise se sont elles aussi organisées pour fixer des rendez-vous à leurs adhérents pour récupérer leurs paniers.

Et vous pouvez évidemment faire appel à vos commerces de proximité ! La carte Solidarissime développée à l’initiative de la Jeune chambre économique de Nantes Métropole Sud Loire, recense les commerçants nantais ouverts, et qui font de la vente à domicile.

Ça peut vous intéresser :