2022-06-14T11:01:48Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/universiterre/universiterre800.jpg

Actualités Publié le 14 juin 2022

Univers'i'Terre : des jardins partagés contre la précarité étudiante

À Nantes, quartier des facs, habitants et étudiants cultivent ensemble des potagers urbains. Fruits et légumes seront bientôt distribués aux étudiants en situation de précarité via la SurpreNantes épicerie. 

Avec Univers'i'Terre, Marie-Rachel, Véronique et Annie se mobilisent contre la précarité étudiante © Rodolphe Delaroque / Nantes Métropole.
Avec Univers'i'Terre, Marie-Rachel, Véronique et Annie se mobilisent contre la précarité étudiante © Rodolphe Delaroque / Nantes Métropole.

Un jeudi midi de juin au potager l’Oasis du Cens. Sous un soleil écrasant, Marie-Rachel, Véronique et Annie s’activent pour désherber la « haie gourmande ». Framboisiers, pêchers, mûriers et aromates composent une forêt nourricière inspirée des principes de la permaculture. « Je prends beaucoup de plaisir à avoir les mains dans la terre et à se retrouver entre jardiniers pour discuter des plantes, apprécie Marie-Rachel, jardinière aguerrie qui fournit au jardin ses semis. Il y a un vrai plaisir partagé, on retrouve de la simplicité dans les relations humaines. »

Créer des liens et lutter contre la précarité étudiante

Le jardin de 1 300 m2, créé en 2016 derrière la piscine du Petit-Port et jusque-là autogéré par les habitants, a été repris en 2021 par l’association d’agriculture urbaine Nantes ville comestible dans le cadre du projet Univers'i'Terre. « Nous pilotions déjà le potager Fresch’heure créé en 2017 dans le cadre des Lieux à réinventer. Des étudiants qui cultivaient dans ce lieu sont venus nous voir en nous expliquant qu’ils aimeraient créer leur propre potager sur le campus via leur association Les petits pieds nantais, indique Mona Prudhomme, chargée de coordination de l’association. On s’est dit qu’il y avait des liens à faire entre ces trois potagers situés dans un rayon d’un kilomètre. L’idée était de pouvoir mutualiser les moyens matériels et de favoriser les échanges entre les étudiants et les habitants du quartier. »  
Si la création du potager Terre à Tertre est repoussée après une étude de faisabilité, les deux autres potagers sont en pleine effervescence. Présenté dans le cadre du forum Nantes Creative Generations, le projet Univers'i'Terre vise également à lutter contre la précarité alimentaire étudiante. À la rentrée prochaine, fruits et légumes seront distribués aux étudiants démunis via la SurpreNantes épicerie installée sur le campus depuis 2019. « Pour nous, ça fait sens de pouvoir aider les étudiants qui en ont besoin, souligne Mona Prudhomme. C’est du bio en circuit extra court et c’est génial de les inviter à venir regarder les légumes pousser et même à participer. Il y a un aspect pédagogique intéressant. » Un rendez-vous convivial, co-construit avec les habitants du quartier, est proposé au minimum une fois par mois. Une soirée pour célébrer, avec un peu d’avance, la fête de la musique et le solstice d’été est ainsi organisée le lundi 20 juin de 19 h à 23 h à l’Oasis du Cens (5 chemin de la censive du Tertre). 

En savoir +

Pour suivre l’actualité de Nantes ville comestible :
facebook.com/nantesvillecomestible

Le projet Univers'i'terre est soutenu par le Budget participatif nantais. Retrouvez l'ensemble des initiatives proposées aux Budgets participatifs et soumettez votre propre projet sur la page dédiée.