2021-06-07T10:59:19Z https://metropole.nantes.fr/files/images/solidarite/5Ponts/5Ponts675.jpg

- Mis à jour le 07 juin 2021

5Ponts : le village solidaire prend vie sur l’Île de Nantes

Avec le démarrage des activités de l’association les Eaux Vives, le 28 juin prochain marquera l’ouverture des 5Ponts : un projet urbain et social innovant au cœur du nouveau quartier République.

Texte alternatif de l'image
Le centre d'accueil Ô Vives, au coeur de l'ensemble 5Ponts

Jeudi 27 mai, sur l’île de Nantes. La peinture des murs est encore fraîche et les outils du chantier carillonnent encore ça et là, mais Denis Aftalion est ravi. Le président de l’association Les Eaux Vives présente avec beaucoup d’émotion le nouveau centre d’accueil Ô Vives, au sein du village des 5Ponts, en compagnie de Johanna Rolland, maire de Nantes. « C’est un projet impressionnant, dont l’idée est venue en 2007 et que nous voyons se concrétiser aujourd’hui », témoigne-t-il auprès des journalistes présents à cette visite de chantier.

5Ponts, c’est un projet social et urbain innovant, qui prend vie petit à petit sur l’Île de Nantes. Il vise à faire cohabiter des personnes en situation de grande exclusion (le public du futur centre d’accueil Ô Vives), avec des habitants et des travailleurs, au sein d’un village solidaire. 5Ponts se présente sous la forme d’un ensemble de deux bâtiments de plusieurs étages reliés par un voile et une grande esplanade ouverte sur le quartier. Les travaux ont commencé en 2018 et des Nantais ont déjà investi le parc de 70 logements. À terme, cet ensemble rythmera la vie du future quartier République, qui sort de terre petit à petit, à proximité des anciens MIN de Nantes.

À Nantes, le travail en confiance avec de nombreuses associations, collectivités et acteurs de la vie locale nous permet d’inventer de nouvelles solidarités, afin d’agir concrètement pour les personnes accueillies, mais surtout avec elles.

Johanna Rolland, maire de Nantes.

Tisser des liens

Accueil de jour, halte de nuit, restaurant social, studios d’hébergement à long terme… Jusqu’ici dispersées à travers la ville, les différentes activités des Eaux Vives seront ainsi regroupées en un seul et même lieu : le centre d'accueil Ô Vives. Accessible 7j/7 et 24h/24, il est spécialement conçu pour faciliter le parcours d’accueil et de réinsertion des personnes en grande précarité. Au sein des 5ponts, ces dernières pourront ainsi tisser des liens avec les habitants, se croiser au café et au marché solidaire, participer à des activités associatives communes…. Ou encore jardiner ensemble dans la ferme urbaine, juchée sur les toits des bâtiments.

 «Pour aider une personne en situation d’exclusion ou de grande précarité, il faut l’accompagner, à long terme, dans une démarche globale. Lui apporter une aide alimentaire, un accès à l’hygiène ou un hébergement constituent une première étape, mais l’orienter dans sa recherche d’emplois et ses démarches administratives sont tout aussi importants et nous sommes là pour ça», continue Denis Aftalion, qui voit dans 5Ponts « un très bel espace, digne et solidaire, facilitant le dialogue et la mixité». Encore quelques derniers coups de pinceau et les Eaux Vives pourront démarrer leurs activités le 28 juin prochain. Les cultures de la ferme urbaine seront lancées en août et le marché solidaire ouvrira ses portes à la fin de l’année 2021 tandis que les clés seront remises aux derniers habitants.

Un Écoquartier innovant soutenu par l’Europe

Étudiants, jeunes actifs, familles… Les habitants des 5Ponts ne viennent pas s’installer par hasard. En effet, ils peuvent, s’ils le souhaitent, s’engager dans la vie du village en devenant bénévoles pour les Eaux Vives ou participer aux événements organisés pour favoriser le vivre ensemble. Ce travail innovant sur la mixité et la solidarité a permis au projet 5Ponts d’être labellisé ÉcoQuartier en 2020, par le Ministère de la cohésion des territoires. Sans équivalent en France, il est soutenu financièrement par l’Europe et est destiné à inspirer de nouveaux quartiers solidaires à l’avenir. «La lutte contre la précarité est l’une des priorités des années à venir et notre collectivité a un rôle à jouer. Nous sommes fiers d’avoir fait le choix de porter des structures solidaires comme Citad’elles, l’espace Agnès-Varda, et maintenant 5Ponts », conclut Johanna Rolland, maire de Nantes.

5Ponts en quelques chiffres

22 millions d'euros : coût total du projet.

9600 m2 de surface plancher

1 ferme urbaine de 3000m2

2 serres de 700m2 en toiture

34 logements sociaux

38 logements en accession abordable

Le centre d’accueil Ô vives en quelques chiffres :

80 places en accueil de jour

30 places en halte de nuit

24h/24

7j/7

40 places d'hébergements et de stabilisation