2019-08-22T10:16:54Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/ebusway/buswaytest675.jpg

Actualités Publié le 22 août 2019

Le e-busway nantais transporte ses premiers voyageurs

De nouveaux tests ont débuté mardi 20 août sur la ligne 4, tests durant lesquels le véhicule 100 % électrique a embarqué ses premiers passagers. La flotte de 22 e-busways sera entièrement déployée en novembre.

Le e-busway peut embarquer jusqu’à 150 passagers.
Le e-busway peut embarquer jusqu’à 150 passagers.

Une semaine avant la « rentrée » des transports en commun nantais, la Semitan procède à de nouveaux tests du e-busway. Le premier exemplaire de ce véhicule articulé de 24 mètres de long, 100 % électrique, opère ainsi sur la ligne 4. Comme un busway classique, à la différence près qu’il peut embarquer jusqu’à 150 passagers – contre 110 auparavant.

« Il fait très peu de bruit, c’est très plaisant », témoigne Antonin, un adolescent nantais venu tout spécialement participer au premier voyage commercial du e-busway. « Son design est très beau ! » s’enthousiasme Florian, confortablement assis sur l’un des sièges vert translucides. « Les premiers clients nous donnent des impressions positives : les premiers mots que j’entends sont luminosité et silence », se félicite Stéphane Bis, directeur technique à la Semitan, pour qui le premier voyage commercial du e-busway est « un moment d’émotion ».

La ligne 4 rouverte en totalité le 26 août

La nouvelle phase de tests va permettre de roder tous les aménagements prévus pour les voyageurs : sièges et strapontins, barres, palette et rampe de secours, boutons d’appel, écrans et sonorisation pour l’information, sans oublier les prises USB intégrées aux sièges. Ces tests sont particulièrement significatifs en période de pointe car le véhicule est en charge maximale : des points comme la fermeture des portes, les variations de la hauteur du bus à la descente et à la montée du public seront scrutés de près.

Le e-busway avait déjà effectué avec succès de premiers essais à vide, au printemps ; il a ensuite reçu son homologation, indispensable pour transporter des voyageurs. « La prochaine étape est la fin des travaux dans le secteur Foch-Cathédrale, avec la réouverture le 26 août du terminus et de la ligne dans son ensemble », confie Damien Garrigue, du département déplacements de Nantes Métropole. Puis, à partir de fin septembre, quatre e-busways seront en exploitation sur la ligne 4 : « Ils iront se recharger au centre technique de la Vertonne, en attendant que les systèmes de charge sur la ligne soient opérationnels, fin octobre. »

buswaytest1800.jpg

Un atout pour la transition énergétique

Les 22 e-busways acquis par la Métropole seront tous en service sur la ligne 4 en novembre. D’ici là sera assurée la formation de 350 conducteurs. « Au poste de conduite, beaucoup de choses changent : le système de charge – jusqu’ici inconnu pour nous – et la longueur. L’accostage, le tourner brusque sont plus délicats », témoigne Bénédicte, la conductrice qui a transporté les premiers passagers du e-busway. « Il faut être attentif par rapport à la longueur, mais du fait des roues arrières directionnelles, il passe facilement partout », note Jean-Paul, l’un de ses collègues.

« L’arrivée de ce premier e-busway est un moment important pour la métropole nantaise », rappelle de son côté Johanna Rolland, qui a participé au premier voyage commercial du véhicule 100 % électrique. La présidente de Nantes Métropole y voit « la première concrétisation de notre décision prise en 2015 de renforcer la qualité de service de la ligne 4 et de garantir sa performance tout en agissant en faveur de la transition énergétique ».

Ça peut vous intéresser