2019-02-27T15:17:27Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/bouturages/BouturagesMarylinFrank675.jpg

Actualités Publié le 27 février 2019

Boutur’âges, le bon plan quand on n’a pas de potager

Boutur’âges met en relation des personnes âgées ne pouvant plus s’occuper de leur jardin et des bénévoles souhaitant entretenir un potager. Si vous êtes tenté par le prêt de jardin intergénérationnel, l’association Ecos organise quatre réunions d’information du 28 février au 14 mars à Nantes.

Dans leur potager, Marie-Line et Frank cultivent bien plus que des légumes ! © Ecos.
Dans leur potager, Marie-Line et Frank cultivent bien plus que des légumes ! © Ecos.

Le jardin des uns peut parfois faire le bonheur des autres. Chez Marie-Line, jeune retraitée installée dans le Sud de Nantes, voilà deux ans que Frank a implanté un potager en permaculture. « Je peux y emmener mes filles, dès les beaux jours, pour leur apprendre à gratter la terre ». L’association Ecos, qui développe depuis près de 15 ans un travail de recherche et d’expérimentation autour de la ville de demain, permet ainsi à des personnes âgées de prêter leur jardin à des bénévoles passionnés, capables de les entretenir et d’y faire pousser un potager.

Des relations de confiance

Né à Rezé en 2012, et désormais étendu à toute la ville de Nantes, ce projet part d’un constat simple. De nombreuses personnes âgées peuvent perdre, en vieillissant, la volonté ou la capacité d’entretenir leur terrain, quand de plus en plus de familles citadines souhaitent pouvoir cultiver un jardin. Pour l’association, il s’agit donc de mettre tout le monde en contact et de poser un cadre solide, afin que les relations puissent se construire dans la confiance. L’opération contribue également à rompre l’isolement des plus âgés et à favoriser leur maintien à domicile.

Des récoltes à célébrer

« Je suis seule et l’entretien du jardin était devenu trop difficile à gérer », confie Marie-Line. Ecos lui a permis de rencontrer Franck, 47 ans, un père de famille qui vit dans son quartier. « Le courant est tout de suite passé », se rappelle-t-elle. Ce cultivateur amateur cherche alors un bout de terre pour y faire pousser des fruits et des légumes, avec soin. « Nous avons fait notre première récolte l’année dernière, en permaculture », annonce-t-il fièrement. Une récolte partagée avec Marie-Line, dans une ambiance simple et conviviale.

Depuis le lancement de Boutur’âges, l’association, qui propose aussi des temps de formation et d’animation aux participants, a constitué près de 40 binômes.

Pour en savoir plus

Si le prêt de jardin intergénérationnel vous intéresse, renseignez-vous auprès de votre commune. Des opérations similaires existent également à Couëron, Saint-Sébastien, Orvault, Indre et Saint-Herblain, sous le nom de Jardin’âge.
Sur Nantes, cinq réunions d’informations sont organisées dans différents quartiers :

  • Jeudi 28 février, à 15h30, à la maison de quartier de la Bottière, salle Projets, RDC, 147 route de Sainte-Luce.
  • Mardi 5 mars, à 15h30, quartier Hauts Pavés, 42 rue des Hauts-Pavés.
  • Jeudi 7 mars, à 15h30, à la Mairie annexe Barberie, salle A, RDC, 103 rue Pierre Yvernogeau.
  • Mardi 12 mars, à 15h30, à la Maison des confluences, salle d’activité 1 au 2e étage, 4 place du Muguet Nantais.
  • Jeudi 14 mars, à 15h30, à la salle de l’Egalité, salle B, RDC, 6 boulevard Léon-Jouhaux.

Ça peut aussi vous intéresser :

Ca peut vous intéresser