2020-02-24T10:54:13Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/HipOpsession/hiphop-675.jpg

Actualités Publié le 24 février 2020

Les Dervallières dans le groove d’Hip Opsession 2020

L’afrobeat était à l’honneur, dimanche 23 février, à la maison de quartier des Dervallières. Organisé par le collectif The Rookies, le Knock out tournament a ressemblé plus de 300 personnes venues notamment pour assister aux battles de danse.

Le Knock out tournament, organisé par The Rookies, fêtait sa deuxième édition dans le cadre de Hip Opsession. Crédit : Pick Up Production
Le Knock out tournament, organisé par The Rookies, fêtait sa deuxième édition dans le cadre de Hip Opsession. Crédit : Pick Up Production

Un cercle, seize danseurs et un public surchauffé : bienvenue au Knock out tournament ! Organisé par le collectif nantais The Rookies dans le cadre du festival Hip Opsession, cet événement gratuit dédié à la danse afro a fait chavirer la maison de quartier des Dervallières, à Nantes, dimanche 23 février. Plus de 300 spectateurs ont pris place dans la salle de spectacle pour assister aux battles de danse, moment phare de cette après-midi.
Le concept ? Tour à tour, deux danseurs s’affrontent, dans la bonne humeur, au milieu du public sur un rythme d’afrobeat. Et charge aux spectateurs d’élire le vainqueur ! Au micro, Tony Zaolo anime les joutes. « Il y a des danseurs amateurs et professionnels, de Nantes et d’ailleurs. Il y a un vrai mélange et un croisement des disciplines, explique le danseur nantais, en charge de l’événementiel chez The Rookies. Avec le Knock out tournament, on veut excentrer le festival, faire découvrir autre chose, d’autres lieux et ça fonctionne. Tout le monde est là pour prendre du plaisir. »

Il y a du niveau à Nantes !

Kany, alias Badnigaaas, le vainqueur.

Un plaisir qu’est venu chercher Ylies, professeur de danse dans la cité des Ducs, et qui a atteint les demi-finales : « Habituellement, je fais de la house danse. C’est un peu une découverte pour moi, un exercice. Mais je viens avant tout pour partager un beau moment, m’amuser. Ça fait plaisir de voir qu’il y a du monde, ça donne une belle image de la danse. »
Ylies a notamment dû rivaliser avec trois danseurs professionnels venus de Paris, dont Kany, alias Badnigaaas, grand vainqueur de cette deuxième édition. « On est venu à Nantes pour voir comment ça se passe sur la scène hip-hop en dehors de Paris. Nous ne sommes pas déçus, il y a du niveau ! »

À noter

Le festival Hip Opsession se poursuit jusqu'au 1er mars.

Programmation et billetterie en ligne sur hipopsession.com

Ça peut vous intéresser