2022-01-13T12:37:24Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/prospective/prospective-2022-parvis-gare-sud-675.jpg

Actualités Publié le 13 janvier 2022

Quoi de neuf à Nantes en 2022 ?

Nouveaux espaces publics et services de mobilité, développement de la nature et de l’agriculture en ville, solidarité, égalité, sports, sécurité, éducation, ou encore culture… Nantes change et ça se voit. Tour d’horizon de ce qui nous attend à Nantes cette année.

Fontaines et quais-jardins autour de la place du Commerce

Fontaines et quais-jardins autour de la place du Commerce

Après plus de trois ans de travaux, le secteur Feydeau-Commerce dévoilera son nouveau visage cet été. Après la rénovation de la plateforme de tramway et la création de quais-jardins le long des allées Brancas et Dugay-Trouin, le chantier se poursuit avec la mise en place du pavage et les plantations.
La réouverture du parking Commerce, entièrement rénové, début janvier marque une étape importante dans cette vaste transformation.  Il faudra toutefois patienter jusqu’à l'été pour profiter pleinement de cet espace réinventé, et notamment des huit fontaines qui feront la liaison entre la place du Commerce et la station de tramway.

Un nouveau parvis pour la Gare Sud

Un nouveau parvis pour la Gare Sud

Après la transformation du parvis nord, la gare SNCF poursuit sa mue au sud. Le nouveau pôle d’échange multimodal (gare routière, station de taxis, loueurs de voitures, parking vélos de 1200 places) sera livré en 2024. Mais dès la rentrée, la gare-mezzanine débouchera sur une vaste esplanade paysagère s’étirant jusqu’à la cale Saint-Félix.
Cette nouvelle place nantaise intégrera 3550 m² d’espaces végétalisés, avec de longs bancs circulaires pour se poser. La partie piétonne sera achevée en mai et les terrasses pourront s’y déployer. Le chantier se poursuivra ensuite cet été sur la partie centrale avec la création de la station TAN (lignes 5, C2, C3 et 54), et l’aménagement d’une piste cyclable traversante au sud.

Nantes se pare de jaune pour fêter le label « Fleur d’or »

Nantes se pare de jaune pour fêter le label « Fleur d’or »

Le 14 décembre dernier, Nantes était la première grande ville française à décrocher la distinction suprême du concours « Villes et villages fleuris ». Pour célébrer cette « Fleur d’or », récompensant l’engagement de la Ville en faveur du patrimoine végétal, du cadre de vie et de la préservation de la biodiversité, les jardiniers municipaux ont planté, cet hiver à travers la ville, près de 300 000 bulbes, issus d’une lignée spécialement créée pour Nantes. Guettez leur floraison à partir de février. Disséminés dans tous les quartiers, au printemps, ils habilleront la Cité des ducs en jaune… et vert !

La renaissance du gymnase Gaston-Serpette

La renaissance du gymnase Gaston-Serpette

Démolition puis reconstruction sur site : c’est le choix qu’a fait la Ville pour cet équipement situé à deux pas de Procé, afin de répondre aux nouvelles réglementations et aux enjeux de transition énergétique. Le programme comprend notamment : la création d’une salle de convivialité, de nouveaux vestiaires, locaux de stockage et de bureaux, une mezzanine, la mise aux normes sportives de l’aire de jeu multi-sports, avec l’installation de gradins pour le public, la prise en compte des normes d’accessibilité.
Autres travaux : le raccordement au réseau de chaleur urbain, l’installation d’une centrale photovoltaïque couvrant ainsi la consommation électrique du bâtiment et d’équipements économes en énergie comme un éclairage led.
Montant des travaux : 4,45M€ / Livraison : septembre 2022.

Un agenda sportif musclé !

Un agenda sportif musclé !

● Open international de badminton
Certains des meilleurs joueurs de badminton au monde ont rendez-vous à Nantes, en juin prochain. Ce tournoi est l’occasion de découvrir une discipline olympique spectaculaire. 
badminton-paysdelaloire.fr

● Coupe du monde de baby-foot
Du 28 juin au 3 juillet au Palais des sports de Beaulieu, Nantes devient la capitale mondiale de baby-foot (femmes et hommes), sous l’égide des Fédérations française et internationale de football de table dont les sièges sont à Nantes.
ffft.fr 

● La Solitaire du Figaro
Comme en 2019, la célèbre course en solitaire et par étapes s’élance de Nantes, doù elle partira le 21 août prochain. Un village sera installé parc des chantiers et de nombreuses animations à destination de tous les publics égayeront cette semaine d’avant-départ.
lasolitaire.com

● Championnats du monde de BMX racing
Du 26 au 31 juillet 2022, les championnats du monde de BMX Racing, épreuves cyclistes qualificatives pour les Jeux olympiques 2024, auront lieu au parc des Expositions de la Beaujoire. À noter que les championnats de France de BMX se dérouleront sur le site de la Beaujoire du 15 au 18 juillet.  
nantes2022.com

Quatre événements culturels immanquables

Quatre événements culturels immanquables

● La réouverture de la Tour LU
L'édifice emblématique s'est dévoilé de manière exceptionnelle pendant les fêtes. Sa réouverture définitive doit intervenir en début d'année. Construire en 1910, décapitée puis reconstruite en 1998, la Tour LU abrite un parcours rappelant les grandes étapes de son existence, une rétrospective des 20 ans du lieu unique et une oeuvre sonore. Au bout de l'ascension, le "gyrorama" permet de profiter pleinement de la vue !

● Une première édition des Jeux de Bretagne
Ce sera du 1er au 10 juillet ! Et l'occasion de se familiariser avec les sports athlétiques et jeux traditionnels, cours Saint-André, d'assister à des matchs de football gaélique au stade Michel-Lecointre, à un tournoi de palets sur planche square du Maquis-de-Saffré ou à des courses de bateaux dragons et de canoë sur l'Erdre. Temps fort de la manifestation : les Foulées de Bretagne réuniront, le 3 juillet, 2 000 coureurs le long d'un parcours de 13,5 km dans Nantes au son des bagadoù.

● Une grande expo sur l'océan
Rendez-vous début juillet au muséum d'histoire naturelle pour une exposition temporaire à la découverte de l'océan. Ce voyage immersif au cœur d'une biodiversité insolite, loin du littoral et des figures familières, sensibilisera aux menaces qui pèsent sur le milieu tout en présentant des solutions que le visiteur peut mettre en place à son échelle.

● Les Fêtes relookées par le Voyage à Nantes
Décembre 2022 fera lui aussi son pas de côté ! Le VAN a commencé à esquisser le programme des réjouissances : une mise en scène lumineuse conçue par un artiste pour sublimer le centre-ville, des fanfares pour une ambiance musicale atypique et des chefs pour des rencontres savoureuses et accessibles à tous les publics.

Deux nouvelles écoles à la rentrée scolaire

Deux nouvelles écoles à la rentrée scolaire

La rentrée sera mouvementée ! L’école Mellinet ouvrira ses portes en septembre et proposera 16 nouvelles classes (6 en maternelle, 10 en élémentaire), une cantine dotée d’un self, un centre de loisirs de 108 places et un espace sportif accessible aux associations du quartier. Ses toits seront recouverts de verdure et de panneaux photovoltaïques. Au nord de Nantes, l’école de Champs de manœuvre sera dotée des mêmes équipements et du même nombre de classes. Les noms définitifs seront attribués dans quelques mois. Cette rentrée marquera également la fin des travaux de rénovation de l'école Urbain Le Verrier à Bottière-Pin Sec. Alors que la Ville investit massivement pour rénover son patrimoine scolaire, 7 nouvelles écoles et 23 rénovations et extensions seront réalisées d’ici 2025.

Des assises pour réinventer la solidarité

Des assises pour réinventer la solidarité

La crise sanitaire a mis en lumière et aggravé les inégalités sociales qui persistent en France. En parallèle de l’action de la Ville, associations et citoyens se mobilisent pour faire vivre la solidarité sur le territoire. Pour mieux coordonner leurs actions et répondre aux besoins des plus précaires, la Ville organise les Assises des nouvelles solidarités. Durant 5 mois, citoyens, acteurs, personnes directement concernées et élus seront donc invités à débattre à partir de février. Trois questions guideront les échanges : «Qu’est ce que la précarité aujourd’hui », « comment s’engager en 2021 » et « demain, quelles solutions pour lutter contre l’isolement et améliorer les conditions de vie ? » ». Les Assises seront ponctuées par un temps fort, au mois de juin, animé par des ateliers, des tables-rondes et des conférences.

Des assises nationales contre les violences faites aux femmes

Des assises nationales contre les violences faites aux femmes

Plus de 100 féminicides en 2021, près de 213 000 femmes victimes de violences physiques ou sexuelles chaque année… Les chiffres font froid dans le dos ! Pour lutter contre ce fléaau, Nantes et les acteurs du territoire se mobilisent toute l’année, notamment autour de Citad’elles, le lieu pour les femmes victimes de violence. Pour aller plus loin, la collectivité s’est fixée pour objectif de devenir la première ville non sexiste de France d’ici à dix ans et propose un temps fort : les Assises nationales contre les violences faites aux femmes. L’objectif ? Sensibiliser le grand public à ce phénomène de société majeur, mobiliser les acteurs du territoire, réfléchir à de nouvelles actions et fonder un réseau de villes engagées. Rendez-vous les 25 et 26 novembre à la Cité des Congrès !

Une maison de santé à Bellevue

Une maison de santé à Bellevue

Le phénomène de désertification médicale, touche les campagnes mais aussi les quartiers de certaines grande villes de France. Pour faire face à ce phénomène et assurer un accès au soin pour tous, des maisons de santé fleurissent dans différents territoires, comme à Bellevue. Coconstruite avec les habitants, cette maison de santé rassemble une quinzaine de professionnels de santé, généralistes, spécialistes, orthophonistes, sage femme... Un accueil mutualisé permet de faciliter le parcours de soin des malade. Ce bâtiment de 900m2 vient d’ouvrir ses porte et une deuxième maison de santé sera livrée à Nantes Nord en été 2023.

Le Chronobus C20 jusqu'à Gare maritime

Le Chronobus C20 jusqu'à Gare maritime

Les élus de Nantes Métropole ont donné en décembre leurs grandes orientations sur les transports en commun et annoncé les prochaines opérations. La plus proche dans le temps : le prolongement de la ligne de Chronobus C20, qui part de l’École centrale pour rejoindre Nantes Ouest via le pont du Cens et Bellevue. Dès septembre 2022, son terminus ne sera plus Gare de Chantenay mais Gare maritime, où sera assurée la connexion avec la ligne 1 du tramway.

Stationnement : nouvelles zones, nouveaux tarifs, nouveau P+R

Stationnement : nouvelles zones, nouveaux tarifs, nouveau P+R

La politique de stationnement payant sur voirie à Nantes évolue à la rentrée : extension des zones rouge et jaune, révision des tarifs, lancement d’une étude pour une tarification solidaire pour les résidents, prenant en compte leurs ressources. Objectifs : assurer aux visiteurs et aux clients des commerces un stationnement de courte durée, favoriser la rotation des véhicules et le stationnement des résidents et des professionnels mobiles, en évitant les « voitures ventouses ». La Métropole renforce dans le même temps l’offre de stationnement en P+R : 1 500 places supplémentaires sont annoncées d’ici 2026. Première livraison attendue en fin d’année : un nouveau parking-relai de 180 places autos boulevard du Bâtonnier-Cholet, à proximité de la Porte de l’Estuaire en lien avec le Chronobus C20. Toujours en fin d’année, 500 places sont également attendues dans le nouveau parking de l’École de design sur l’île de Nantes.

Nouvelles aides en faveur du vélo

Nouvelles aides en faveur du vélo

Entre 2015 et 2020, l’usage du vélo a presque doublé dans la métropole nantaise, passant de 65 000 à 120 000 déplacements quotidiens. Les élus métropolitains entendent encourager le mouvement : ils se prononceront en février sur de nouvelles aides, sous condition de ressources, pour l’achat et la location de vélos. Lors du précédent dispositif, 14 000 habitants de la métropole nantaise avaient demandé à bénéficier d’aides financières et 1,1 million d’euros de subventions avaient été attribués.

Une voie réservée au covoiturage Prairie-de-Mauves

Une voie réservée au covoiturage Prairie-de-Mauves

D’une longueur de 2,2 km, cette voie réservée doit être mise en service au premier semestre. Le principe : sur la file de droite (dans le sens Nantes vers périphérique), seuls seront autorisés les véhicules transportant deux personnes et plus – y compris le conducteur – ainsi que les véhicules de secours et transports collectifs. Le gain de temps moyen en heure de pointe est de huit minutes, un argument supplémentaire pour la pratique du covoiturage dans ce secteur qui voit circuler 25 000 véhicules par jour.

De nouvelles caméras de vidéoprotection

De nouvelles caméras de vidéoprotection

Avec 140 caméras aujourd’hui réparties dans tous ses quartiers et 60 à venir d'ici fin 2022, Nantes fait de la vidéoprotection un levier essentiel dans la lutte contre l’insécurité. Pilotées depuis le Centre de supervision urbain (CSU) de Nantes Métropole par 15 opérateurs (7j/7 et 24h/24), elles viennent en soutien des patrouilles sur le terrain et repèrent des indices pouvant aider une enquête en cours. En 2020, le CSU a permis de traiter près de 3 500 dossiers, en hausse par rapport à 2019 (2 350).

Vaches et fermiers réinvestissent la ville

Vaches et fermiers réinvestissent la ville

Dans l’est de Nantes, Doulon-Gohards renoue peu à peu avec sa vocation agricole. Retardées par la crise sanitaire, les trois premières fermes urbaines du quartier sont opérationnelles depuis le printemps dernier. Dotées de serres, les anciens corps de ferme seront rénovés d'ici l'été pour continuer d'alimenter les marchés à la ferme et les distributeurs locaux en micropousses et légumes bio de saison. 2022 signe aussi le retour des vaches en ville. Le troupeau, installé en 2020 et 2021 au Bois des Anses, puis sur la ferme de la Rivière et la prairie de Mauves par l'association de la Vache nantaise, va s'ancrer durablement sur ces terres. Un moyen ancestral et naturel d’entretenir ces prairies humides protégées pour la richesse de leur biodiversité, tout en relançant l’élevage et la consommation d’une race locale, qui a bien failli disparaître, avec l'installation de jeunes éleveurs en perspective.