2021-06-08T17:16:26Z https://metropole.nantes.fr/files/images/message-info/eau-coloree-675.jpg

Phénomène ponctuel d'eau colorée

L’eau de votre robinet peut avoir une coloration jaune orangé. Ce phénomène ponctuel est dû au décrochage de petits dépôts de fer et de manganèse présents à l’intérieur des conduites d’eau potable. Voici les informations concernant ce phénomène et comment réagir.

Cela se manifeste généralement lors d’un changement brutal des débits, des pressions ou du sens de circulation de l’eau dans le réseau (lié à des travaux, essai défense incendie, casse…) ou lors d'interventions sur l'usine de production d'eau potable.

L'eau est potable

Cette coloration n’altère pas le caractère potable de l’eau du robinet. Il n’existe pas de limites réglementaires pour le fer et le manganèse. Leur présence dans l’eau apporte néanmoins des désagréments comme un goût de l’eau métallique, de l’eau trouble ou colorée. Par précaution, il est donc recommandé de ne pas consommer l’eau colorée pour la boisson et la préparation des denrées alimentaires consommées crues.

Que faire en cas d’eau colorée ?

Si votre eau du robinet est colorée :

  1. Par principe de précaution, ne consommez pas l’eau colorée et n’utilisez pas de machine à  laver
  2. Appelez votre opérateur d'eau potable selon votre commune (7j/7 et 24h/24) : la Régie de l’eau de Nantes Métropole au 02 40 18 88 00 ou Veolia au 02 40 16 15 15 afin de pouvoir suivre l’évolution de la situation et répondre à vos questions
  3. Laissez couler (purgez) l’eau de votre robinet jusqu’à ce que l’eau retrouve un aspect normal (plus de coloration marquée)
  4. Dès que l’eau est limpide, vous pouvez de nouveau la consommer.

Quelles actions sont entreprises ?

Ce phénomène n'est pas exceptionnel et est lié au fonctionnement de tout réseau d'eau potable (variation débit, casse...). Néanmoins, Nantes Métropole mène un suivi étroit de la fréquence d’apparition de ces eaux colorées et conduit, en collaboration avec l’Agence régionale de la santé (ARS), des programmes d’actions pour identifier l'origine du problème (tests sur poteau d’incendie, analyses bactériologiques et physicochimiques, mesures de chlore, actions de recherche…) lorsque le phénomène s'intensifie sur un secteur.