2020-03-09T10:34:30Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/enseignement-recherche/entretiens%20excellence/entrexcellence675.jpg

Actualités Publié le 09 mars 2020

Les Entretiens de l’Excellence pour oser avoir de l’ambition

Le 14 mars, des collégiens et lycéens sont attendus à l’école Centrale Nantes pour les Entretiens de l’Excellence. Une manifestation pour rétablir l’égalité des chances en donnant aux jeunes la possibilité de rencontrer des modèles de réussite et susciter des ambitions.

Les Entretiens de l’Excellence auront lieu à l’école Centrale le 14 mars.
Les Entretiens de l’Excellence auront lieu à l’école Centrale le 14 mars.

Amiria Madani, 26 ans, participe aux Entretiens de l’Excellence, ce samedi 14 mars à Centrale Nantes, pour apporter un message aux jeunes qu’elle va rencontrer. « Peu importe d’où l’on vient, on peut être qui on veut et faire ce que l’on veut ! » Aux côtés d’une cinquantaine de professionnels, elle va informer, conseiller et partager son expérience aux 400 collégiens et lycéens attendus de Loire-Atlantique et Vendée.

Ateliers métiers et pour les parents

C’est l’objectif de la 6e édition de ces Entretiens de l’Excellence, témoigner d’un parcours, susciter des ambitions et stimuler les motivations notamment des jeunes éloignés géographiquement, culturellement ou socialement des réseaux et modèles de réussite. Au cours d’ateliers thématiques (justice, art, ingénieur…), les jeunes pourront poser toutes leurs questions et recevoir des informations pertinentes pour leur avenir. Un atelier est aussi organisé pour les parents afin qu’ils obtiennent des réponses sur tout ce qui entoure les études supérieures : bourses, logement, mobilité…

Des rencontres motivantes

« J’étais dans le dernier collège de France en région parisienne et comme beaucoup de filles j’avais des idées reçues sur le fait que j’étais nulle en maths et en sciences, explique Amiria Madani. Puis j’ai rencontré des gens qui m’ont motivée, qui m’ont poussée à dépasser mes limites. J’aimerais être une de ces personnes motivantes pour ces jeunes qui peuvent penser que les études supérieures sont pour les riches, ceux qui habitent en ville... »

Aujourd’hui en dernière année d’école d’ingénieur (Polytech Angers), Amiria Madani a fait des études de biochimie au Canada, a travaillé dans un centre de recherche en Argentine et se destine à la rédaction scientifique dans le secteur de la cosmétique. Elle fait également partie de l’association Elles bougent pour promouvoir les sciences de l’ingénieur au féminin.

Samedi 14 mars, Centrale Nantes, 1 Rue de la Noë, Nantes, de 13h30 à 17h45. Il reste des places aux ateliers, inscriptions possibles sur www.lesentretiens.org

Ça peut vous intéresser