2021-03-29T09:29:01Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/securite-tranquillite-publique/MTP/MTP675.jpg

Actualités Publié le 29 mars 2021

La Maison de la tranquillité publique enrichit son offre de services

Après son agrandissement, cette structure qui répond notamment aux problèmes d’incivilités, de conflits de voisinage ou de stationnements anarchiques, accueille de nouvelles permanences en avril.

L’accueil réaménagé de la Maison de la tranquillité publique, au 11 boulevard de Stalingrad, s’étend désormais sur 500 m².
L’accueil réaménagé de la Maison de la tranquillité publique, au 11 boulevard de Stalingrad à Nantes, s’étend désormais sur 500 m².

Depuis 2017 année de sa création, les chiffres ne trompent pas : avec plus de 24 000 accueils physiques organisés, 160 000 visites sur son site internet et 121 000 appels sur son numéro de téléphone, la Maison de la tranquillité publique (MTP), nichée dans l’ancienne manufacture des tabacs de Nantes, est plébiscitée par les habitants. Elle intervient principalement pour résoudre des problèmes liés à des nuisances sonores, des conflits de voisinage ou encore des stationnements anarchiques. Mais pas seulement ! 

De nouvelles permanences

Après un important lifting et une extension - accueil entièrement réaménagé, accessibilité totale aux personnes à mobilité réduite, espace administratif étendu – la MTP dispose désormais « d’un pôle ressources permettant d’accroître l’offre de permanences », se félicite la responsable de l’équipement. 

Au conciliateur de justice et au délégué du Défenseur des droits, s’ajoutent, début avril, des permanences de France Victimes 44, du CIDFF (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles), de AAD-NVPDL (accompagnement administratif et accès aux droits) et d’Optima (médiation sociale et immobilière).  « Rejoindre la MTP va nous permettre de travailler plus facilement, en proximité, avec la police municipale, la mission prévention et tous les autres acteurs », témoigne Camille Dormegnies, directrice de France Victimes 44 Nantes, qui œuvre dans le champ des atteintes aux personnes, aux biens ou encore dans le cas d’accidents de la circulation. 

Consulter la liste des offres de permanences et prendre rendez-vous
Aujourd’hui, avec une moyenne de près de 250 contacts par jour ouvré, l’outil est adapté aux besoins : cette nouvelle étape permettra de proposer de nouveaux services pour que l’ensemble des acteurs qui interviennent dans le champ de la tranquillité répondent aux attentes des habitants ou des professionnels.

Johanna Rolland, maire de Nantes et présidente de Nantes Métropole.

« Un rôle d’aiguillage »

La Maison de la tranquillité publique, c’est aussi un numéro de téléphone (02 40 41 99 99) qui reçoit des appels demandant une intervention rapide de la police municipale (stationnement gênant, tapage nocturne…). « Il joue un rôle d’aiguillage très important et permet une bonne orientation, explique Pascal Bolo, adjoint à la sécurité et à la tranquillité publique. C’est une part de notre collaboration avec l’État que d’éviter à la police nationale de se retrouver engorgée par des missions qu’elle ne peut plus assumer. On doit préserver ses missions régaliennes, comme la lutte contre les délinquances et les trafics... »

À noter

Pour contacter la Maison de la tranquillité publique :

  • par téléphone, via Allô Tranquillité publique au 02 40 41 99 99 (du lundi au vendredi, de 8h à 19h et le samedi de 8h à 13h)
  • via maisontranquillite.nantes.fr