2021-05-03T09:05:42Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/culture-loisirs-patrimoine/ferrailleur/Leader%20(c)%20Blackstage%20Photo_675.jpg

Publié le 03 mai 2021

Au Ferrailleur, du rock sur plateau télé

Le bar du Hangar à bananes diffuse le 6 mai le 3e épisode de la Télé du Ferrailleur. Un projet du collectif Tracass, qui a investi le lieu pendant la crise sanitaire.

La Télé du Ferrailleur : 45 à 50 minutes de live mêlés d’interviews, chargés d’électricité (photo Blackstage).
La Télé du Ferrailleur : 45 à 50 minutes de live mêlés d’interviews, chargés d’électricité (photo Blackstage).

L’ambiance sera électrique sur la Télé du Ferrailleur, jeudi 6 mai, pour son 3e épisode. Au programme ? Les Lavallois de Birds in Row, formation post hardcore très populaire à l’international et qui a cumulé un bon millier de concerts en 10 ans d’existence : leur set d’une trentaine de minutes sera suivi d’une interview du groupe. Le quatuor punk nantais Heavy Hearts sera l’autre invité de l’émission, avec un live filmé sur le toit du Hangar à Bananes – une première !

L’émission sera diffusée en live sur les réseaux sociaux du café-concert, puis disponibles en replay (infos en fin d’article). « Comme les deux premiers épisodes, la diffusion est gratuite mais les spectateurs pourront faire un don », explique François Monthupet, en charge de la communication du Ferrailleur. Les épisodes 1 et 2 – avec respectivement Watertank en février et Ultra Vomit en mars – ont littéralement cartonné, en réunissant plus de 300 000 internautes.  « C’est assez incroyable pour nous de pouvoir garder le public !», se  réjouit François.

Dans les coulisses du tournage

Watertank dans l’épisode 1 de la Télé du Ferrailleur. « On se devait de proposer quelque chose de différent, donc on a totalement relooké le Ferrailleur », explique François Monthupet.
Watertank dans l’épisode 1 de la Télé du Ferrailleur. « On se devait de proposer quelque chose de différent, donc on a totalement relooké le Ferrailleur », explique François Monthupet (photo Blstr).
Birds in Row, tête d'affiche de l'épisode 3 de la Télé du Ferrailleur.
Birds in Row, tête d'affiche de l'épisode 3 de la Télé du Ferrailleur (photo Insane Motion).
Ultra Vomit a explosé les compteurs de vues dans le 2e épisode de la Télé du Ferrailleur (photo Blackstage).
Ultra Vomit a explosé les compteurs de vues dans le 2e épisode de la Télé du Ferrailleur (photo Blackstage).
Heavy Hearts en concert sur le toit du Hangar à Bananes, pour l’épisode 3 (photo Insane Motion).
Heavy Hearts en concert sur le toit du Hangar à Bananes, pour l’épisode 3 (photo Insane Motion).
Les ateliers MAO, un des projets mis en place par le collectif Tracass dans le café-concert.
Les ateliers MAO, un des projets mis en place par le collectif Tracass dans le café-concert.

Formations et ateliers

La Télé du Ferrailleur est le projet le plus visible de l’établissement, mais pas le seul. « Depuis la fermeture, beaucoup de choses ont été lancées, notamment à travers le collectif Tracass, qui s’est formé à la suite du premier confinement ». Dans ce groupe : des musiciens, des vidéastes, ingénieurs du son, graphistes, communicants... réunis pour faire vivre les lieux pendant la crise sanitaire. « Dans cette période, soit on est combatifs, soit on a la tête sous l’eau. On essaie d’être positifs ! », poursuit Thomas.

Début mars ont été mis en place les Ateliers pédagogiques du Ferrailleur, des mini-formations gratuites portant aussi  bien sur la communication dans le secteur culturel, que la MAO (musique assistée par ordinateur), la production événementielle... Mises en pause avec le dernier confinement, « elle doivent reprendre rapidement » : « L’idée, c’est de former de jeunes artistes et d’autres publics comme ceux de l’Accoord ».

Parmi les autres projets : des résidences classiques et Métallerie modulaire, fruit d'un partenariat inédit entre la Ville de Nantes, le Ferrailleur et Macadam/Androgyne. L'idée : soutenir la création locale en accueillant des équipes artistiques pour qu'elle puisse travailler leur projet en live et en studio. Les artistes participants seront connus le 6 mai. « Tous ces projets permettent de faire travailler les professionnels du secteur, et sont rendus possible grâce aux accompagnements financiers des collectivités », conclut François.

 

Pratique

Pour suivre l’épisode 3 de la Télé du Ferrailleur, rendez-vous jeudi 6 mai à 20h30 sur Facebook et Youtube

Pour revoir les premières émissions : épisode 2 avec Ultra Vomit  et épisode 1 avec Watertank.