2020-04-20T09:42:45Z https://metropole.nantes.fr/files/images/nantes-entraide/solidaire/couturieres675.png

Article d'info Publié le 20 avril 2020

Les Couturières solidaires de Loire-Atlantique

Grâce aux mains habiles de 200 couturières, près de 2 000 masques en tissu ont ou vont être livrés aux personnel soignants ou aux travailleurs auprès des plus fragiles.

Couturières mobilisées
200 couturières professionnelles ou amateurs se mobilisent pour fournir gratuitement des masques.

Le 18 mars, le groupe Facebook national des Couturières solidaires se lançait pour fabriquer des masques en tissu pour les soignants, travailleurs ou bénévoles en contact avec des personnes fragiles. Devant son succès, des groupes locaux sont créés dont Couturières solidaires de Loire-Atlantique le 23 mars. Les bonnes volontés ont afflué rapidement pour atteindre 200 bénévoles aujourd’hui. « Nous avons déjà fabriqué un millier de masques et mille autres sont en cours », précise Amélie d’Alverny, l’une des six gérantes du groupe.

Couturières professionnelles ou amateurs, réparties dans tout le département, elles cousent gratuitement des masques en coton sur le modèle recommandé par l’Afnor, en s’adaptant aux demandes. « Certaines veulent des élastiques, d’autres des liens, un filtre jetable à l’intérieur ou un masque trois couches, ajoute Amélie d’Alverny. » Avec une organisation très bien rodée elles arrivent à fournir les masques en quelques jours.

Les professionnels prioritaires

Après d’importantes commandes de structures de soignants, d’Ehpad, d’associations agissant auprès des personnes en difficultés, celles des particuliers sont de plus en plus nombreuses. « Mais nous n’avons pas vocation à donner aux particuliers, d’autres initiatives se mettent en place pour eux », explique Amélie d’Alverny. Elles sont, par contre, toujours à la recherche de matériel à fournir aux couturières.

Styliste, modéliste à Nantes, Amélie d’Alverny a commencé à coudre des masques pour se rendre utile avant d’accepter une partie de la gestion du groupe des Couturières solidaires de Loire-Atlantique qui lui prend presque un mi-temps. « Mon activité reprend mais j’ai choisi de m’investir d’abord dans ce projet qui sera de toute façon éphémère. »

À noter

Pour les professionnels, plus d’informations sur : https://www.facebook.com/groups/217907612611243/

Ça peut vous intéresser