2022-05-11T16:30:55Z https://metropole.nantes.fr/files/images/actualites/egalite-sante-solidarite/8mars/zerotabou675.jpg

Actualités Publié le 11 mai 2022

Zéro Tabou : un live pour briser le tabou des règles

Charlie Danger, Mahaut Bertu, Marikigaï et Mymy Haegel vous donnent rendez vous le 20 mai à midi pour une discussion autour des règles, en live sur Twitch.

Rendez-vous le 20 mai à midi sur la plateforme Twitch. © Patrick Garçon
Rendez-vous le 20 mai à midi sur la plateforme Twitch. © Patrick Garçon

Le 28 mai, c’est la journée mondiale contre la précarité menstruelle. En prévision, la Ville organise plusieurs rendez-vous pour parler de ce sujet trop longtemps tabou : les règles. En effet, il reste beaucoup d’actions à mener pour que toutes les femmes puissent accéder à des protections hygiéniques de qualité.

Dans le cadre de l’opération Zéro Tabou, la Ville a installé 32 distributeurs dans les lieux clés. Ils permettent à toute personne qui le désire de trouver des tampons et des serviettes de qualité gratuitement. L’opération s’étendra progressivement avec l’arrivée de nouveaux distributeurs dans les mois à venir.  Retrouvez la cartographie ici.

Parler des règles en toute simplicité

Pour en savoir plus, rendez-vous le 20 mai à midi sur Twitch, la plateforme de streaming en direct. Les twitcheuses Marikigaï (journaliste et cofondatrice du site les Internettes) et Mymy Haegel (auteure, ex-rédactrice en chef de Mademoizell) animeront un live, en compagnie de la youtubeuse nantaise Charlie Danger (spécialiste d’archéologie) et Mahaut Bertu adjointe à la Ville de Nantes, à l’égalité et à la ville non sexiste.

« Mymy et moi allons commencer le live par une balade sur l’Île de Nantes, devant le distributeur Zéro Tabou installé au Café de la branche, explique la twitcheuse Marikigaï. Nous allons discuter du sujet des règles, avant de rejoindre Charlie Danger et Mahaut Bertu sur un plateau. Charlie va faire un point sur le tabou des règles dans l’histoire et Mahaut évoquer les pistes pour réduire la précarité menstruelle dans le futur. L’idée est aussi de partager nos ressentis et de discuter entre jeunes femmes sur le sujet, en toute simplicité. Nous voulons éviter de faire une conférence institutionnelle. »

Voir le live en replay
C’est très important de pouvoir discuter publiquement de ce sujet, surtout avec un public plus de jeune, de 15-25 ans, auprès duquel il y a un gros travail de sensibilisation à faire.

Marikigaï

Passionnée par le sujet et très impliquée dans l’égalité femme-homme Marikigaï se décrit comme une « féministe optimiste ». « J’estime qu’avec le travail qu’on fait au quotidien, on participe à faire changer les choses. Bien sûr, les changements de société prennent du temps, mais les dix dernières années nous ont permis d’assister à de belles victoires. Réduire les inégalités, c’est bénéfique pour les femmes comme pour les hommes. »

En parallèle, la Place Royale accueillera une exposition en libre-accès présentant des illustrations de Clémence Gouy et Alice Cibard, des textes de la poétesse canadienne Nikki Tajiri et des chiffres clés, pour sensibiliser et informer le grand public au sujet des menstruations (tabous autour des règles, précarité menstruelle etc.) Le vernissage a lieu le 20 mai à 17h30 en présence de Mahaut Bertu et d’Alice Cibard. Des visites commentées, ouvertes à toutes et à tous, sont proposées le samedi 21 mai à 10h et 11h, ainsi que le mercredi 26 mai à 16h30 et 17h30.