2020-04-03T10:13:03Z https://metropole.nantes.fr/files/images/nantes-entraide/culture/la%20ruche-675.jpg

Actualités

Retrouver les planches du théâtre la Ruche

L'établissement, administré par le Théâtre de l'Entracte et basé quartier Viarme, reste en veille pendant le confinement. Plusieurs de ses spectacles sont visibles en ligne.

Parmi les captations en ligne,  « Je déclare le carnaval perpétuel », spectacle créé autour de Claude Cahun.
Parmi les captations en ligne, « Je déclare le carnaval perpétuel », spectacle créé autour de Claude Cahun.

« En raison du coronavirus, nos spectacles sont suspendus jusqu'à nouvel ordre », affiche le site internet du Théâtre la Ruche. Mais pour les administrateurs et comédiens, pas question de rester les bras croisés. L'établissement vient de mettre en ligne sur sa chaîne YouTube des captations des spectacles du Théâtre de l'Entracte. Et dans sa newsletter hebdomadaire, à laquelle on s'inscrit en quelques clics, donne quelques bons plans pour les amateurs de théâtre – comme la programmation en ligne de la Comédie française.

« La majorité de ces vidéos étaient stockées chez nous, explique Anne Groisard, chargée de production. On s'est dit que la période était propice à leur diffusion. Ça montre aussi au public, à nos élèves, tout ce que fait la compagnie.»

La période de confinement est donc l'occasion de s'émouvoir avec « Je déclare le carnaval perpétuel », spectacle créé autour de Claude Cahun, photographe et poétesse nantaise surréaliste, d'assister au procès littéraire de Médée, ou encore de découvrir « Le Verfübar aux Enfers », adapté d'une opérette écrite par Germaine Tillion – que l'on connaît plutôt pour ses travaux d’ethnologue. Le Théâtre de l'Entracte a également à son compte quelques créations partagées (dispositif de la Ville de Nantes qui encourage la participation des habitants à la création artistique), dont on reverra avec plaisir les teasers.

La Ruche, qui organise comme chaque année un concours d'écriture en partenariat avec la librairie Durance, a décidé d'ouvrir son site à des écrits « hors-concours ». « Vous avez envie de vous exprimer sur le confinement, de vous évader de celui-ci par l'écrit, partagez-nous vos écrits ! » encourage la compagnie. À vos claviers !

Je regarde !

Ça peut vous intéresser