2021-01-27T16:37:16Z https://metropole.nantes.fr/files/images/nantes-entraide/solidaire/bureaux%20coeur/bouerauxducoeur675.jpg

Actualités Publié le 27 janvier 2021

Les Bureaux du Cœur logent des personnes précaires dans des entreprises

Héberger des personnes en précarité dans des entreprises dont les locaux sont chauffés et équipés d’une douche et d’une cuisine, tel est le pari de l’association Les Bureaux du Cœur qui a accueilli six personnes depuis fin 2019.

Souleymane Diarra bénéficie de l’initiative « Les bureaux du cœur » pour laquelle Pierre-Yves Loaëc se mobilise (crédit CJD).
Souleymane Diarra bénéficie de l’initiative « Les bureaux du cœur » pour laquelle Pierre-Yves Loaëc se mobilise (crédit CJD).

Buba est resté 7 mois hébergé dans les locaux de Nobilito, l’agence de communication de Pierre-Yves Loaëc et Souleymane 4 mois. Soirs et week-end, ils profitaient d’un lit, de la salle de bains et la cuisine de l’agence. Cet hébergement insolite a été rendu possible fin 2019 avec la création de l’association Les Bureaux du Cœur par Pierre-Yves Loaëc et une quinzaine d’amis dirigeants d’entreprise et membres du réseau d’entrepreneur(e)s engagé(e)s et humanistes CJD. Leur objectif ? Mettre à disposition leurs bureaux chauffés et équipés pour loger des personnes en précarité.

« Nous travaillons avec deux associations partenaires, Saint-Benoît Labre et Permis de construire qui nous adressent des personnes en parcours de réinsertion, explique Pierre-Yves Loaëc. Une convention est signée entre les trois parties pour six mois d’hébergement renouvelable. » Depuis novembre 2019, six personnes ont été accueillies dans les entreprises de la métropole. Une femme qui subissait des violences conjugales et dormait dans sa voiture, Buba qui a vécu un parcours migratoire difficile et d’autres.

Un sas solidaire pour souffler et rebondir

Parmi les collaborateurs, la solidarité s’exprime naturellement et simplement. L’un a aidé pour refaire un CV, un autre a donné un vieux smartphone, des nouvelles régulières étaient prises pendant le confinement. « C’est une aventure humaine très riche, se réjouit Pierre-Yves Loaëc. Eux peuvent avoir un sas où se poser, souffler, reprendre pied et nous participons à offrir une solution et à éveiller les consciences. Nous découvrons aussi une réalité sociale à laquelle nous ne sommes pas confrontés. »

Chacun des six accueillis à trouver une solution d’hébergement plus favorable après quelques mois. L’association Les Bureaux du Cœur cherche des bénévoles pour se structurer et permettre à davantage de personnes en précarité de bénéficier de l’accueil d’entreprises. L’initiative fait également des émules, de nombreux dirigeants partout en France souhaitent aussi se lancer dans l’aventure.

Plus d’informations sur le site des Bureaux du Cœur

Ça peut vous intéresser