2021-04-16T09:43:38Z https://metropole.nantes.fr/files/images/nantes-entraide/solidaire/EFS/EFS675-1.jpg

Actualités Publié le 16 avril 2021

L’Établissement français du sang reste mobilisé pendant la crise sanitaire

L’EFS adapte son protocole sanitaire pour recevoir les donneurs en toute sécurité. Alors que les réserves nationales sont en baisse, un appel à la mobilisation est lancé.

L’EFS adapte son protocole sanitaire pour recevoir les donneurs en toute sécurité. Alors que les réserves nationales sont en baisse, un appel à la mobilisation est lancé (crédit : Patrick Garçon).
L’EFS adapte son protocole sanitaire pour recevoir les donneurs en toute sécurité. Alors que les réserves nationales sont en baisse, un appel à la mobilisation est lancé (crédit : Patrick Garçon).

Chaque jour, l’Établissement français du sang en Loire-Atlantique, implanté à Nantes, a besoin de 215 dons pour soigner les patients atteints de maladies du sang, de cancers ou victimes d’accidents. Des dons qui n’attendent pas la fin de la crise sanitaire. Les produits sanguins ont une durée de vie limitée : 7 jours pour les plaquettes, 42 jours pour les globules rouges.

Depuis le début de la pandémie, l’EFS adapte son protocole sanitaire pour sécuriser le parcours des donneurs. « Le lavage des mains est obligatoire, tout comme le masque chirurgical que nous fournissons à l’entrée de la collecte, précise Laure Henry-Baudot, directrice de la communication de l’EFS Centre-Pays de la Loire. Les accompagnateurs sont interdits et nous veillons à faire respecter les mesures de distanciation. »

Appel aux dons

Si les maisons du don n’ont jamais cessé de recevoir du public, la crise sanitaire complique l’organisation des collectes mobiles qui se tiennent désormais sur rendez-vous pour réguler les flux. « Avec la généralisation du travail à distance, la plupart des entreprises et des établissements d’enseignement supérieur ne peuvent plus nous accueillir. Et certains équipements municipaux sont aujourd’hui dédiés à la vaccination ou au dépistage. Néanmoins, nous tenons à saluer les municipalités qui se mobilisent pour continuer à nous trouver des salles. C’est un travail partenarial entre l’EFS, les Villes et les associations pour le don de sang bénévole (ADSB).» En 2020, 67 792 dons ont été réalisés en Loire-Atlantique contre 68 490 en 2019.

Les donneurs étant moins disponibles avec le télétravail et la garde d’enfants, les stocks sont aujourd’hui en baisse à l’échelle nationale. « Nos besoins sont importants car nous contribuons chaque semaine à l’approvisionnement de certains territoires comme l'Île-de-France et les départements d’outre-mer », indique Laure Henry-Baudot. L’EFS anticipe également les jours fériés de mai et lance un appel à la mobilisation. Dix minutes de prélèvement permettent de sauver trois vies !

À noter

  • Qui peut donner ?

Toute personne en bonne santé, entre 18 et 70 ans, pesant plus de 50 kilos.
Les personnes ayant contracté la Covid-19 doivent attendre 28 jours après la disparition des symptômes pour donner leur sang.
Si le don se fait au-delà des 10 km autour du domicile ou après 19h, il faut cocher la case « Assistance aux personnes vulnérables » sur l’attestation dérogatoire.