2020-06-24T11:00:29Z https://metropole.nantes.fr/files/images/nantes-entraide/romainbarre675.png

Article d'info Publié le 24 juin 2020

Romain Barré à l’écoute des sans-abri

Cet habitant de Saint-Félix participe aux maraudes organisées tous les lundis soir par l’association Les P’tits Gilets. Au-delà de l’aide alimentaire et matérielle, ces temps d’échange permettent de maintenir le lien social.

Romain Barré
Romain Barré fait partie de la trentaine de bénévoles des P’tits Gilets. Un soutien précieux en période de crise sanitaire. Crédit : Clément Caudal.

Romain Barré a rejoint Les P’tits Gilets il y a un an. « Je croisais régulièrement des personnes à la rue près de chez moi et j’échangeais toujours quelques mots, explique ce conseiller commercial en assurance de 33 ans. J’ai eu envie d’aller plus loin dans l’entraide et mon amie Flavie, trésorière de l’association, m’a parlé des maraudes. »

Le trentenaire arpente désormais les rues nantaises deux à trois lundis par mois, de Saint-Mihiel à la gare Nord en passant par Commerce. L’association fait appel à trois équipes de cinq personnes réparties sur différents circuits. Pendant trois heures, les bénévoles distribuent de la nourriture, des produits d’hygiène et des vêtements issus de dons aux sans-abri. « Nous retrouvons chaque semaine les mêmes personnes. Parfois, elles n’ont besoin de rien mais nous prenons le temps de discuter pendant une vingtaine de minutes. Une vraie relation s’installe. »

Un élan de générosité pendant le confinement

Suspendues pendant deux semaines au début du confinement, les maraudes ont pu reprendre en petit comité avec des parcours et des horaires modifiés. « Nous avons été touchés par l’élan de générosité des donateurs, souligne Romain Barré. Mais la situation des personnes sans-abri était particulièrement précaire avec l’impossibilité pour eux de faire la manche. »

À l'heure du déconfinement, les tournées se poursuivent avec un masque obligatoire. « C’est toujours compliqué car beaucoup d’acheteurs paient désormais par carte et n’ont pas de monnaie sur eux. Nous voyons certaines personnes revenir, d’autres ont quitté Nantes pour faire des saisons. » Pour continuer à fonctionner pendant la période estivale, l’association recherche des bénévoles qui assureront les maraudes et la préparation des caddies alimentaires.

À noter

Rendez-vous sur le site des P’tits Gilets :

Ça peut vous intéresser