2021-02-04T18:40:17Z https://metropole.nantes.fr/files/images/nantes-entraide/solidaire/face%20la/jobmarraine675.jpg

Actualités Publié le 04 février 2021

FACE Loire-Atlantique agit contre l’exclusion dans l’emploi

Pour donner une chance à tous et agir contre l’exclusion dans l’emploi, le club d’entreprises de FACE Loire-Atlantique propose des dispositifs d’accompagnement et des actions en milieu scolaire.

Une candidate de la junior academy Annaëlle fait connaissance avec sa marraine Anne-Sophie, une consultante de Randstad. (Crédit FACE 44).
Une candidate de la junior academy Annaëlle fait connaissance avec sa marraine Anne-Sophie, une consultante de Randstad. (Crédit FACE 44).

Le club d’entreprises FACE Loire-Atlantique a lancé fin janvier la deuxième promotion Baraka, pour aider une quinzaine de réfugiés à retrouver un emploi. Affilié à la Fondation agir contre l’exclusion (FACE), ce club d’entreprises mène de nombreuses actions en faveur de l’emploi de différents publics. « Nous accompagnons des jeunes, des moins jeunes, des personnes au chômage, au RSA, Français ou non, précise Marco Billot, son directeur. Nous avons plusieurs dispositifs adaptés aux situations de chacun.»

Baraka, la Job academy, FACE ô job, FACE ô femmes… les noms, les spécificités et la durée des accompagnements varient mais ils ont une trame commune : des ateliers collectifs pour reprendre confiance en soi et en ses compétences et pour réapprendre certains codes du travail ; le parrainage d’un bénévole qui va soutenir son ou sa filleul(e) dans son parcours et lui apporter des conseils plus personnels. « Une soixantaine de bénévoles font profiter nos participants de leurs compétences, de leur réseau et de leur expérience, ajoute Marco Billot. Notre taux de retour à l’emploi dynamique (stage, formation, CDD, CDI) est de 80%. »

En amont de l’emploi auprès des jeunes

FACE Loire-Atlantique intervient également en amont de l’emploi, en milieu scolaire, d’abord en sollicitant des entreprises pour les stages de 3e et en aidant les jeunes de quartier prioritaires  à en trouver. Ensuite, en sensibilisant les filles de 14 à 17 ans aux métiers du numérique avec un programme spécial « Wi-Filles ». Enfin en proposant des découvertes de métiers, par des professionnels, en immersion ou par des réalisation de projets pratiques.

« Les 300 entreprises qui adhèrent à FACE Loire-Atlantique nous financent, mettent à disposition des moyens humains avec des parrains ou marraines, des coachs pour des ateliers, des moyens logistiques avec du prêt de salles et proposent des stages et des emplois», conclue Marco Billot. » L’objectif du club d’entreprise est d’accompagner 40% de personnes supplémentaires en 2021, la crise sanitaire n’ayant pas amélioré le marché de l’emploi.

Plus d’informations sur le site de FACE Loire Atlantique

Ça peut vous intéresser